Photographie

Wim Wenders a shooté en secret plus de 12.000 Polaroids

+1+2+3+4+5

En parallèle de son incroyable vie de cinéaste, Wim Wenders a pris des milliers de Polaroids. Plus de 12 000 pour être exact entre 1973 et 1983. Mais il n’en reste aujourd’hui « que » 3 500. Pourquoi ? Simplement parce qu’il les a donné après avoir pris la photo. Comme il le dit lui même, « les Polaroids ont aidé à faire les films, mais ils n’étaient pas un but en soi. Ils étaient jetables. »

Pourtant, comme ses films, ses polaroids nous plongent dans une forme de romantisme mélancolique. Sans s’en rendre compte, il a construit un journal impressionniste d’une époque où selon lui « il n’y avait pas de tristesse, pas de colère, il n’y avait rien d’autre que de l’innocence, non seulement la mienne, mais tout le monde autour de moi. Les films ont été réalisés d’un jour à l’autre sans grand processus de réflexion. Ils ont été fabriqués à partir de l’intestin – et les Polaroïds sont également fabriqués à partir de l’intestin. »

Derrière son excentricité, Wim Werders cache aujourd’hui, du haut de ses 72 ans, un poète qui sommeille en lui. Un écrivain hors du temps qui ne sait plus s’il vit dans le réel ou dans ses fictions. A vrai dire peu importe tant qu’il continue à faire voyager ses spectateurs.

 

Instant Stories is at the Photographers’ Gallery, London, 20 October to 11 February, in collaboration with Wim Wenders Foundation and C|O Berlin Foundation.
Galerie
Publié le 16/10/2017