Clip

Pharrell Williams & We Are From LA : « Serial Copieur » ?

+1+2+3+4+5

Il y a presque un an nous avions publié le film original qu’avait plagié le duo de réalisateur We Are From LA pour le clip Happy de Pharell Williams.
Aujourd’hui c’est au tour de ce dernier d’être épinglé.
En effet, les héritiers de Marvin Gaye « soupçonnent » le titre planétaire Happy d’être une contrefaçon de la chanson Ain’t That Peculiar
Ça commence à faire beaucoup pour le chanteur après sa condamnation par la justice pour avoir plagié outrageusement une autre chanson de Marvin Gaye sur « Blurred Lines ».
La pop-culture musicale de ce début de siècle serait-elle donc une immense imposture bien organisée ? On ne prendra pas le risque de répondre. Par contre, pour les aider dans leur défense on leur répète le bon mot de William Inge : « Qu’est-ce qu’une œuvre originale ? Un plagiat pas encore détecté. » Ou encore la pensée de Wilson Mizner qui avait tout résumé avant l’heure : « Copier sur un seul, c’est du plagiat. Copier sur deux, c’est de la recherche. » A bon entendeur…

"Il n'y a plus que la radio qui chante. La chanson a cessé d'être un art populaire pour devenir une industrie lourde, avec ses cartels, ses investissements, ses transferts de vedettes et son imposture organisée."
Gilbert Cesbron
"Le plagiat humain auquel il est le plus difficile d'échapper, pour les individus (et même pour les peuples qui persévèrent dans leurs fautes et vont les aggravant), c'est le plagiat de soi-même."
Marcel Proust
Galerie
Publié le 16/03/2015