Ads

Cannes Lions 2015 : Palmarès du Festival de la non-créativité

+1+2+3+4+5

Si la publicité est censée représenter la culture contemporaine nous sommes mal barrés. A en croire le personnel créatif des agences de communication réunis pendant une semaine pour se défouler sur la Côte d’Azur, tous nos espoirs s’amenuisent. Face à ce qui ressemble plus à un « Spring-Break low-cost » qu’à un conglomérat de cortex créatifs, nous avons du mal à croire que la crème des professionnels de l’imaginaire se trouvait ici. S’auto-congratulant sans cesse, caressant avec fausse modestie leur vanité, personne n’ayant grâce à leur yeux à part peut-être eux-mêmes. Leur vacuité étant devenu le virus de la création publicitaire contemporaine. Mais passons. Là n’est pas vraiment le sujet.

Avec l’émergence de méga-holdings, l’industrie publicitaire a tué la notion d’artisanat. Plus de place pour la provocation. Plus de place pour la subversion. Plus de place pour la disruption.

Face à ce constat, un nouveau collectif mondial de communication est né : 99% YOUTH. Collaborant avec des chercheurs, des théoriciens et des praticiens des industries créatives. Partant d’un principe simple : La pollution culturelle va créer une révolution sociale.
Cette refondation complète de la publicité mondiale passe donc par une collectivisation des campagnes, lesquelles deviennent ici anonymes, leur montage étant le résultat d’une synthèse démocratique.
Loin, très loin, donc de ce qui a été récompensé cette année aux Cannes Lions…

Grand Prix Creative Effectiveness

Grand Prix Film

Grand Prix Cyber

Grand Prix Direct

Grand Prix Film Craft

Grand Prix For Good

Grand Prix Glass Lion

Grand Prix Media

Grand Prix Mobile

Grand Prix Outdoor

Grand Prix PR

Grand Prix Product Design

Grand Prix Promo & Activation

Grand Prix Radio

Grand Prix Titanium & Integrated

Grand Prix Press
pressssse

Galerie
Publié le 30/06/2015