Art

Financer l’art selon Josef Valentino

+1+2+3+4+5

Josef Valentino met les pieds dans le plat. En détournant le cynique Spot Challenge de Damien Hirst, le jeune artiste s’appuie sur la communauté des petits financiers mais grands passionnés. Son projet #averagejoe est une redémocratisation de l’art et un clin d’œil comme un coup de pied au cul des artistes richissimes. « Pour moi, le plus important avec ce projet, c’est qu’il inspire des gens qui doivent faire face à la page blanche, l’impossibilité de créer, comme je l’ai fait, et qui là, n’auront plus le droit à l’erreur parce que tant de gens croiront en eux« .

Galerie
Publié le 27/01/2012