Animation

Steve Cutts : Illustration + Animation

+1+2+3+4+5

C’est un maître avec After Effects, un petit génie de Photoshop, expert du Cinema 4D. Oui, Steve Cutts est illustrateur et motion-designer. Il invente à Londres et a déjà passé plusieurs années comme illustrateur au sein de agence créative Glueisobar. Il a travaillé sur des projets numériques pour un large éventail de clients, dont Coca-Cola, Google, Reebok, Magners, Kellogg, Virgin, Nokia, Sony, Bacardi et Toyota.
En 2012 il a quitté l’agence Glueisobar pour se lancer enfin comme Freelance. Et depuis lors, il travaille avec des maisons et des organismes tels que Analog Folk, Lean Mean Fighting Machine, Stink Digital, The Gaia Foundation, Athlon et Bite Global. Son travail a également été présenté sur diverses chaînes de télévision à travers le monde, y compris sur le réseau Adult Swim et Channel 4.

Steve Cutts, pour son dernier film, a transformé, les personnages de cartoons de notre enfance en anti-héros obèses et des dégueulasses. A travers un court-métrage d’animation, il nous narre la façon dont laquelle Jessica Rabbit a raté sa vie. Elle est désormais obèse, Roger Rabbit est alcoolique et il s’ennuie à mourir dans un appartement à l’abandon. Sa robe rouge est désormais un torchon couvrant à peine sa poitrine plus grasse que sexy et sa voix s’est transformée en celle d’un charretier, celle du gentil réalisateur en l’occurrence. On découvre Alf serveur au Mc Do, les Schtroumphs en clodos, Snoopy en vendeur de Kebab etc. Ça nous fait rire mais pas tant que ça. Comme si la folie et la beauté des histoires de notre enfance s’était envolée à jamais. Perdue au milieu des jeux vidéos et autres applications androïds. Nos derniers souvenirs sont salis à jamais, les souvenirs, c’est tout ce qu’il nous restait. Merci Steve Cutts…

Galerie
Publié le 18/08/2015