Cinéma

OLIVIER LECOT : RÉALISATEUR AMOUREUX

+1+2+3+4+5

L’essentiel chez un réalisateur réside dans son regard et ses silences. Et Olivier Lecot est de ceux qui savent voir instantanément ce qui n’est pas visible à l’œil nu.
En même temps, sachant que son travail tourne exclusivement autour du rapport amoureux, toujours d’une sincérité poétique exacerbée, mieux valait être armé pour affronter les turpitudes du cœur. Et en montrer ses faces cachées.

Du long au court-métrage en passant par le clip, Olivier Lecot dirige sa caméra du côté des sentiments, des émotions.
Le choix des titres de ses films résume d’ailleurs ce professionnel de l’imaginaire : « Personne avant toi » (en 1998, grand prix du festival du cinéma indépendant à New York) ; « Je suis venu te dire » (en 1999, mention spéciale du jury au festival Cinéma Tout Ecran de Genève) ; « Regarde moi » ; « No, not now » ; « Any Things »…

Dernièrement il a co-écrit avec Yvan Attal le long métrage Do not disturb puis adapté le scénario du prochain long métrage de Louis Becker, « Swing troubadour » (en développement).
Aujourd’hui, il développe un premier long –métrage (« Quelque chose de beau ») qu’il réalisera, cela va de soi.
En attendant l’écran géant et la salle noire, on vous laisse découvrir ici ses derniers clips qu’il avoue avoir réalisé « à chaque fois en une nuit ou une journée ». L’avantage de pouvoir réaliser ce que l’on écrit, sans doute…

Galerie
Publié le 04/11/2013