Art

Ce qu’il se passe à Vegas, reste à Vegas

+1+2+3+4+5

Lorsque l’on découvre le travail de Neon Mamacita, on est loin du premier Very Bad Trip, le film qui faisait dégénérer un enterrement de vie de garçon dans la ville lumière.

L’angle choisi par Neon Mamacita est intéressant par la mise en double exposition de deux univers, deux époques, et surtout deux paysages diamétralement opposés.
Mettant en perturbation, le désert d’Easy Rider, symbole de la liberté avec l’actuel Las Vegas, ville rêvée pour les joueurs de pokers, bourré de club de strip-tease en tout genres.

Une série qui nous laisse penser que le slogan d’Easy Rider est plus que jamais d’actualité.

« Un homme partit à la recherche de l’Amérique et ne la trouva nulle part »

Adult1

NeonMamacita_EasyRider_Desert01

NeonMamacita_EasyRider_Desert02

NeonMamacita_EasyRider_Desert03

NeonMamacita_EasyRider_Desert04

NeonMamacita_EasyRider_Desert05

NeonMamacita_EasyRider_Desert06

NeonMamacita_EasyRider_Desert07

NeonMamacita_EasyRider_Desert08

NeonMamacita_EasyRider_Desert09

NeonMamacita_EasyRider_Desert10

NeonMamacita_EasyRider_Desert11

Galerie
Publié le 02/10/2015