mercredi 29 mai 2024

Un milliardaire chinois propose une vente de sperme de non-vaccinés

Guo Wengui, un milliardaire chinois en exil aux États-Unis et proche des réseaux trumpistes, a décidé d’organiser une vente aux enchères en ligne de « sperme non-vacciné » en juin prochain.

Surfer sur les préjugés et les peurs pour combler des désirs d’enfant ? Guo Wengui l’a fait. Ce sulfureux milliardaire chinois en exil aux États-Unis a l’intention organiser une vente aux enchères de sperme et d’ovules de femmes non-vaccinés contre le Covid-19, en juin, sur le réseau social conservateur Gettr. Dans une vidéo diffusée en février dernier, l’homme d’affaires affirmait que « le sperme et les ovules de nos camarades combattants seraient mis aux enchères […] entre le 1er juin et le 6 juin ».

Guo Wengui soutient disposer d’un stock près de 6 000 ovules et de « quelques millions de spermatozoïdes » de donneurs non-vaccinés. Le milliardaire compte aussi donner… son propre sperme. Néanmoins, il n’a pas précisé comment le liquide serait testé ou expédié. Mais il a promis d’utiliser des « méthodes scientifiques » et de demander une lettre d’un avocat pour certifier la non-vaccination du donneur. Sur la plate-forme en question, certains fans de l’homme d’affaires écrivent : « Les vaccins toxiques causeront de grands dommages au sperme et aux ovules humains sains, et un grand nombre de nouveau-nés pourraient être déformés ou retardés mentalement. »

Ce n’est pas la première fois que Guo Wengui se fait remarquer aux États-Unis. Proche de Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump, il a notamment fondé un lobby opposé au Parti communiste chinois, baptisé le Nouvel État fédéral de Chine (NFSC). Ce lobby a relayé à plusieurs reprises de fausses informations, en qualifiant par exemple les vaccins d’« armes biochimiques ». Mi-mars, le milliardaire chinois a aussi été interpellé pour des affaires de fraudes. Il est en effet accusé d’avoir floué des milliers d’investisseurs pour s’enrichir.

Que cette vente aux enchères se déroule ou non, elle s’appuie dans tous les cas sur « des faux arguments selon lesquels les vaccins anti-Covid ont nui à la fertilité », a déclaré à l’AFP John Gregory, de l’organisme de surveillance de l’information NewsGuard. Dans un de ses points Covid-19, l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) assure pourtant qu’« à ce jour, aucun impact du vaccin n’a été observé sur la fertilité des hommes et des femmes ». Elle cite également plusieurs études rassurantes, dont une de 2021 du Journal of the American Medical Association ou JAMA, une revue médicale internationale.

Source : Marianne

Related Posts

Next Post

EDITOR'S CHOICE

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.