Art

Eric Bottero : Photographe hypnotique et spirituel

+1+2+3+4+5

L’artiste Éric Bottero, né à Paris en 1968, démarre sa carrière de photographe au début des années 1990 comme assistant photographe, puis très vite commence à voler de ses propres ailes. Repéré par le magazine PHOTO en 1991, il exécutera ses premiers clichés de commandes pour différents clients dans le textile et l’accessoire. Il devient peu a peu photographe de mode et diffuse de plus en plus ses images pour la presse et la publicité. Des 1996, il se tourne vers un travail de studio et se concentre alors plus sur l’accessoire de mode et La haute Joaillerie. Il shoote alors pour VOGUE , L’OFFICIEL, INES DE LA FRESSANGE, AUDEMARS PIGUET, MADAME FIGARO, VUARNET, ADRIANO CIFONELLI, TOSHIBA, PEUGEOT, AIR FRANCE, SHISEIDO, ETC….
Dans la fin des années 1990 commence à toucher à la photo expérimentale en travaillant sur le support du négatif couleur et va découvrir un monde pour lequel il mettra au point un spectre chromatique et un processus particulier qui lui permettront alors d’obtenir un travail pictural sur l’émulsion de la gélatine : LE NÉGATIF COULEUR.
Se met en place des 1996 une production de photographies issues d’agrandissements de négatifs couleurs qui révèlent les prémices de la construction d’une œuvre originale et pousse dans ses retranchements la perception d’une image photographique. Il offre alors une vision irradiée du monde et de son humanité…

En 2012, une nouvelle étape technique et photographique se révèle. L’artiste rehausse à la main ses négatifs d’encres, de pigments et de gravures. Il en tire une fois de plus des agrandissements ultra-brillant par le procédé argentique de la photographie traditionnelle et son processus chimique.
Il s’attaque aussi au tirage photographique lui-même en le rehaussant aussi de peintures et gravures et obtenir de cette intervention mécanique, une pièce unique. Il appelle ça ses « GRAFFOTOS.

-1998 : première exposition au Doobie’s à Paris. Il montre ses premiers agrandissements de négatifs couleurs .
Ce sont les premiers épanouissements.
Il travaille par la suite à l’élaboration d’une trilogie, qui sera le reflet d’une vision ésotérique de l’Homme et de son Univers.
Une empreinte du réel et de l’irréel, du début et de la fin, de l’au-delà et de l’esprit.
-2000 : il participe à l’exposition et est édité dans le catalogue » LE CORPS MUTANT » d’Enrico Navarra.
Il participe à l’exposition « BEAUTÉ » en Avignon et est édité également dans le catalgue de la « BEAUTÉ » chez Flammarion.
-2001 : premier volet de la trilogie avec une exposition au musée d’art contemporain du Costa Rica : ETHNO-MENTAL.
-2002 : second volet de la trilogie avec une exposition à la Jungle Art Galerie à Paris : DE PROFUNDIS.
-2004 : dernier volet de la trilogie à Paris : L’IMMORTALITÉ.
Catalogue « ART PARIS 2004 »

-2005-2008 : il réalise différentes séries de photos autours des thèmes de la femme et du portrait au travers le négatif et commence à produire et réaliser ses premières vidéos et capte en mouvements l’expression du corps dont le négatif dessine les contours d’une lumière divine. Il expose à Los Angeles, New York, Dubaï.
Catalogue « ART PARIS 2005 »
-2009 : interprétations mystiques de l’iconographie classique et religieuse et de ses allégories : GOSPEL, BLOODY MARY, CHRIST, FEMMES ET ENFANTS, VANITÉS , etc…. images réalisées aussi bien en négatif qu’en positif.
Il est publié dans le livre « 100 000 ANS DE BEAUTÉ » pour le thème du futur chez Gallimard. (Fondation L’Oréal).
-2010-2011 : réalisation de clips vidéos. Shooting pour la Haute Joaillerie et THIERRY LASRY sunglasses.
-2012 : Collaboration et prises de vues des frimousses de créateurs pour UNICEF. vente chez ARTCURIAL d’une oeuvre.
Galerie
Publié le 07/07/2015