Art

Alex Israel : l’Andy Warhol de Melrose Place

+1+2+3+4+5

A seulement 32 ans, Alex Israel est déjà à la fois artiste, chef d’entreprise, créateur de lunettes de soleil avec sa marque Freeway Eyewear et rédacteur pour Purple Fashion.  Avec un sujet obsessionnel qui n’est rien de plus que la ville où il vit et travaille, à savoir, Los Angeles.
En découvrant ses œuvres on pense en même temps à Andy Warhol et aux séries TV Melrose Place et The O.C.
Sa déclaration d’amour pour Los Angeles a commencé en 2010 avec la création d’une web-série en 10 épisodes (Rough Winds) mettant en scène celles et ceux qui composent la ville dans l’inconscient collectif, des surfers à un détective privé en passant par une mère alcoolique. Ensuite il a eu l’idée d’organiser « As It Lays », une série d’entretien filmés avec les icônes de Los Angeles : Marilyn Manson, Bret Easton Ellis, Larry Flint, Whitney Port, Stephen Dorff, Melanie Griffith, Rosanna Arquette, Oliver Stone, Paul Anka, Perez Hilton, Quincy Jones et Darren Star (le créateur de Melrose Place et Beverly Hills 90210).
Pour un résultat onirique, plus cinématographique et littéraire que journalistique. Bref, Alex Israel est un créateur à part. Au summum du cool, que le marché de l’art mondialisé va se disputer pour les prochaines décennies, nous en sommes sûrs…

“My sunglasses are not my art, it’s just a sunglasses brand, and it’s important for me to be clear about that, that not everything that I do has to be art. I like working in different platforms, I’m interested in various media, sometimes it’s art and sometimes it’s not. But when it came down to making my sunglasses it was really important to me that they drove the same vocabulary of references that was inspiring my work. A lot of those things relate to the aesthetics that are very regional in southern California.”
Galerie
Publié le 16/06/2015