Mode

Pourquoi le Polyamour est-il une imposture médiatique ?

+1+2+3+4+5

L’échangisme, le libertinage a été essoré par tous les médias du monde entier depuis le début du XXIème siècle. Le sujet ne fait donc plus rêver personne. Devenu classique, presque normatif, il fallait réinventer un marronnier d’été. Pour faire parler. Et donc pour faire acheter. Mais plutôt que publier pour la énième fois un reportage sur les coulisses des soirées du Cap d’Agde ou sur les bas fond d’un nouveau club libertin qui aime servir des fraises Tagada et des bonbons Dragibus en guise d’apéritif. Il était temps de claquer un nouveau sociostyle à la face du monde. Le Polyamour. Mais que se cache t-il derrière ce nouveau néologisme ?
Pour Le HuffPost, « le polyamour est une manière différente de vivre et de penser les relations sentimentales puisqu’il implique toujours plus de deux personnes. Ce choix de vie part de la constatation qu’une seule personne ne peut et ne doit être contrainte de combler tous les désirs et besoins d’une autre personne ».
Selon un article du Guardian : « Nous avons aujourd’hui des familles recomposées, des familles gays, des familles monoparentales, et des familles polyamoureuses. Peut être ne sont-elles pas seulement le résultat de choix individuels mais le signe que dans notre société les fondements économiques sont en pleine mutation. Peut être sommes-nous entrés dans une période de capitalisme finissant et le polyamour en serait l’un des signes. »

Les Inrockuptibles quant à eux expliquent que le Polyamour est le « résultat d’un demi-siècle d’érosion de l’institution du mariage, de la crise d’influence de l’Église et de l’éclatement des organisations familiales traditionnelles, le polyamour a fait rentrer le modèle du couple à l’ère libérale, où l’on peut circuler entre plusieurs partenaires en fonction de ses envies, piocher chez l’un ce qui fait défaut chez l’autre. Il est aussi le symptôme d’une société de plus en plus individualiste.

Mais est-ce que nous n’aurions plutôt pas à faire ici à un non sens ? Ou plutôt à une fausse nouvelle invention ? Autrement dit, une vieille redite pour signifier la polygamie ? Ou tout simplement une imposture inventée de toutes pièces pour exciter le chaland sur sa serviette de plage. Imaginez la scène.
LUI: Tiens Chérie et si nous aussi on devenait Polyamoureux ? Ça a l’air très tendance. Ça sera plus simple en plus pour amener les enfants à l’école à tour de rôle.
ELLE: Euh…ça veut dire que je vais pouvoir aller chez mes beaux parents avec le nouvel homme qui m’arrose chaque nuit sous ton regard protecteur ? C’est bien l’idée ?
LUI: Euh…c’est plus subtil que ça. Enfin je crois.
ELLE: Quoi tu crois ? Tu penses vraiment que je vais accepter que tu te fasse astiquer l’asticot par une demi-inconnue qui va profiter de ce que j’ai mis vingt ans à construire ?
LUI: Non. Enfin oui. Tu ne veux pas être à la mode ? Être dans le coup ? Toi qui aime tant faire du Shopping.
ELLE: Tu me dégoutes. Si tu veux tant devenir « polyamoureux » je te propose de tout recommencer à zéro. Et par zéro j’entends en premier un polydivorce, si tu vois ce que je veux dire.
LUI: Arrête de tout dramatiser.
ELLE: Tu as raison. Mon mari me propose de tomber amoureuse d’un autre que lui pour être dans l’air du temps et toi tu oses me répondre : « arrête de dramatiser ? » Je devrais en parler à ton père ou à ton frère. Peut être qu’ils voudront bien m’essayer. Comme ça on sera Polyamoureux en famille. Ça sera plus propre.
LUI: Ton idée du Polyamour est en polystyrène mon ange. Parce que la formule repose plus sur de la communication et des échanges transparents entre les partenaires. Ça va être une vraie mutation de société, crois moi.
ELLE: Va te masturber et reviens me voir. Une fois vide, ton point de vue aura changé. Crois moi…

Galerie
Publié le 10/08/2015