Art

LN-CC x O K L Y N [Aurélien Poirson-Atlan]

+1+2+3+4+5

LN-CC s’est entretenu avec Steve Oklyn avant le lancement d’O K L Y N dans leur magasin. S’il vous plaît ne soyez pas confus O K L Y N n’est pas une marque, c’est un point sur lequel la Famille Oklyn met l’accent. O K L Y N est une collection d’objets sélectionnés pour la vente qui sont une analyse intellectuelle de l’industrie de la mode.
Le premier est un t-shirt en collaboration avec LN-CC, prédisant que Angelina Jolie pourrait se présenter à la présidence des États-Unis en 2024 et gagner !
Le second est le sweet LSD INFILTRATIONNISTES, qui fait référence au travail de l’organisation révolutionnaire d’avant-garde l’Internationale situationniste – en particulier, l’œuvre phare de Guy Debord « La Société du Spectacle » et sa construction collective des situations et des désirs, des notions qui résonnent avec la relation contemporaine de la jeunesse avec les médias sociaux, en particulier Instagram.
Enfin un lookbook JIGSAW original très rare de la saison A/W 97-98, réalisé par Terry Richardson. Cela rappelle que l’industrie de la mode peut briser des frontières morales ou sociales.
Dans cette interview, Steve parle franchement des changements sociologiques poignants qui affectent non seulement l’industrie de la mode mais aussi de la culture alternative dans son ensemble. Il explique comment la recherche Google a modifié l’originalité et comment on perçoit les aspects de l’industrie de la mode comme des expériences capitalistes financièrement développées sous le couvert d’un changement sociétal. Dans un contexte de temps inconnus, recherchez d’autres articles signés O K L Y N qui seront publié via LN-CC en réponse à l’actualité.

Qui sont les membres de la Famille Oklyn ? Quelle est la philosophie derrière O K L Y N ?
La Famille Oklyn est une alliance entre NOT VOGUE [Steve Oklyn] et APAR.TV.
O K L Y N crée une analyse prédictive sur l’art, la mode et la société.

Parlez-nous des premiers jours. Quelle était votre vision quand vous avez commencés ? Et les choses ont-elles été agencées comme vous les souhaitiez ou plutôt comme vous vous y attendiez ?
Nos équipes ont débuté indépendamment et ont uni leurs forces en janvier 2016. L’objectif a toujours été d’utiliser la critique pour infiltrer les centres de contrôle de la culture des jeunes. La famille Oklyn et nos projets évoluent constamment. Nous fonctionnons sans attentes mais sommes plus que jamais dévoués à l’expansion de nos plateformes et de nos projets.

Quel conseil donneriez-vous aujourd’hui à un jeune ?
Garder sa vie et son travail 100% séparé.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur chacun des ARTICLES qui seront lancés, et pourquoi sont-ils les premiers ?
Le sweat à capuche LSD INFILTRATIONNISTES est seulement l’un des quatre fabriqués. Il a été créé pour les membres fondateurs de La Société des Infiltrationnistes. Dans les années 1960/1970, Guy Debord avec d’autres ont créé le groupe Internationale Situationniste. Ces méthodes de critique culturelle ont été absorbées par le Spectacle comme il l’a nommé. Au 21ème siècle, la guerre des idées a fusionné avec l’expansion mondiale de la culture commerciale des jeunes. La rue est devenue un univers de données. Quand l’authenticité est devenue un moodboard et que les Likes et les Followers ont remplacé la contre-culture, la Famille Oklyn s’engage à chercher du sens au lieu du « Search ».
Le t-shirt JOLIE 2024 a été créé originalement dans une édition de 12 exemplaires en Hollande en 2014. O K L Y N et LN-CC ont collaboré sur cette édition 2018 de 48 pièces. JOLIE 2024 est un exemple de journalisme conceptuel prédictif. C’est une idée simple. En 2014, Steve Oklyn a vu passer la mafia politique de Clinton, la mafia politique de Bush et pourrait voir l’émergence de la famille politique mafieuse de Donald Trump. La prédiction intellectuelle est un saut de conscience éclairé. En 2014 et plus encore en 2018, je crois qu’Angelina Jolie pourrait se présenter aux élections présidentielles américaines et gagner. Les familles Trump et Kushner [Jared/Ivanka et Josh/Karlie Kloss] sont enracinées dans un récit qui doit se terminer. L’histoire d’Angelina Jolie est exemplaire, à l’image de ses déclarations éclairées et de son travail humanitaire. Ici, l’engagement personnel envers le genre et la diversité est transparent. JOLIE 2024 est un nouvel algorithme politique ainsi qu’un nouveau récit politique.
Le lookbook JIGSAW est issu de ma collection personnelle. Je collectionne des livres de mode éphémères depuis 1982. Cette pièce était le catalogue promotionnel de la collection Homme Automne/Hiver 1997-1998. Je l’ai acheté en visitant le magasin de Bond Street à l’automne 1997. Les photographies de Terry sont un parfait mélange de Nick Knight «SKINHEAD» et de l’obsession personnelle de Terry pour sa sexualité agressive. Tout dans le catalogue est transgressif. Je n’en ai jamais vu d’autre en 20 ans de recherche. La couverture intérieure avec des avant-bras et des poings est toujours en avance sur la courbe d’imagerie de la mode.

Parlez-nous un peu d’APAR TV. Quelle est la philosophie derrière APAR TV ?
Aurélien Poirson-Atlan a fondé APAR.TV. La mission consiste à exploiter une série de plateformes d’information interconnectées. J’ai été interviewé en décembre 2014 pour APAR.TV par Cécile Montigny. En janvier 2015, j’ai commencé à contribuer à APAR.TV. À la fin de l’année 2017, Aurélien et moi avons décidé de joindre nos forces créatives. La famille Oklyn a été créée en janvier 2018. Notre premier projet était une exposition en mars 2018 à Arles, en France. L’exposition était intitulée: POPULAR UPRISING. L’objectif était d’écrire une critique de la stratégie de l’industrie de la mode qui fait passer son marketing pour de l’art dans la tête des jeunes esprits. L’objectif ultime est d’éliminer la confusion qu’il existe manifestement dans la tête de millions de jeunes consommateurs entre les messages corporate d’entreprise et la culture contemporaine. Klaus Biesenbach devra-t-il organiser une exposition sur la culture des baskets au MOCA pour rester pertinent ?

Quel est le principal moteur du contenu sur APAR TV ?
Je pense qu’Aurélien s’est fortement engagé à publier une critique puissante de l’art, de la mode et de son leadership. Il a également embrassé le concept de journalisme conceptuel [prédictif].
Une note historique: Seth Siegelaub, un important théoricien du monde de l’art [art conceptuel] a d’abord envisagé le rôle des principes de l’art conceptuel pour influencer et modifier la définition du journalisme.

Beaucoup d’articles semblent provoquer une réaction, est-ce le but ?
Lorsque vous écrivez sur la mode avec un œil et un esprit critique, vous provoquerez une réaction. La majorité des articles sur la mode, en particulier les dépêches et les reportages destinés aux adolescents et aux jeunes adultes, sont publicitaires et ne sont donc pas des reportages impartiaux. La plupart des reportages sur la mode sont des communiqués de presse élargis.

Que pensez-vous de l’industrie créative et de la mode contemporaine par rapport à il y a 20 ans ?
Vers la fin des années 1990, la classe créative de l’industrie de la mode a tenté une dernière contre-culture alternative. Rei Kawakubo a choisi un groupe de Samuel Ross qui a été choisi par l’industrie comme une alternative, mais je ne vois pas ça du tout. Le terme gentrification s’applique non seulement à l’immobilier, mais aussi à la mode et à l’art que le leadership de la mode collectionne et promeut à travers leurs collaborations avec les marques de luxe. J’ai créé un terme qui montre ce que c’est: A-pop. Le « A » indique la programmation [Algorithmique]. J’ai écrit un essai intitulé: KILL THE MOOD qui aborde le fait que Google Search et le processus de création de moldboards a changé pour toujours le sens des mots authenticité et originalité. L’appropriation en tant que stratégie créative a eu d’énormes conséquences culturelles.

Quelle est votre opinion sur les bootlegs ? À quoi pensez-vous qu’ils servent ?
Dans de nombreux cas, les opérations de contrebande de grande envergure sont criminelles. Les conditions de fabrication de ces produits sont criminelles. Les bénéfices étendent ces opérations.
Les déclarations de O K L Y N ont été piratées. Nos déclarations sont de nature politique et non commerciale. Nous pourrions produire 20 de ces messages et les imprimer sur un t-shirt. Ces t-shirts agissent comme des affiches politiques ou des pamphlets. Il a été fascinant de voir des kids du monde entier créer leur propre version. J’admire comment ils personnalisent le message original en quelque chose d’unique lié à leurs vies et à leurs pensées.

Il y avait eu un changement important dans les designers des grandes maisons cette saison, qu’est-ce qui a entraîné ce changement ? Pensez-vous que les clients s’en soucient ?
Le facteur cool est toujours la raison du changement dans les grands groupes de marques de luxe. LVMH a fait les plus grands mouvements cette année. Kim Jones chez Dior Homme ne m’a pas impressionné. La collaboration avec l’artiste KAWS et le créateur de bijoux Yoon Ahn étaient toutes des décisions corporatives orientées vers les marchés asiatiques. Kris Van Assche en tant que directeur créatif de Berluti, je ne vois pas d’intérêt pour la jeunesse contemporaine. Il a consacré son temps chez Dior Homme à explorer différentes formes d’expression du punk rock. Est-ce que les clients de Berluti veulent être associé à une forme quelconque du passé culturel de la jeunesse ? Virgil Abloh en tant que directeur créatif de Louis Vuitton Homme est le plus intéressant. Je comprends les motivations de Bernard Arnault à l’origine de cette décision: CO[ntr]OL. Il est également nécessaire que Monsieur Arnault fasse en sorte que son fils cadet, Alexandre, soit influent dans l’esprit des consommateurs du 21ème siècle. En 2016, il achète 80% de la marque de bagages Rimowa. En 2017, il a fait d’Alexandre le co-directeur général. Puis en 2018, la collaboration Off-White x Rimowa s’est produite. Est-ce que cela se produit naturellement ou est-ce que Bernard dirige un grand récit culturel centré sur l’héritage d’Arnault ?
Ensuite, Hedi Slimane prend le contrôle créatif de CELINE. Je pense que la panne totale de news jusqu’à la première exposition cet automne est la chose la plus alternative qu’il puisse faire. Le silence et l’invisibilité sont de puissantes armes stratégiques. Le changement est l’arme stratégique que maîtrisent les grandes marques pour créer l’illusion d’un changement sociétal. Chaque aspect de l’industrie est organisé autour de cette expérience de retro-conception. Le changement signifie la jeunesse et la jeunesse est le produit de la mode. Le « swipe » à droite est un code qui est perçu comme un choix personnel mais ce n’est pas ce qu’il est réellement, ce qu’il est c’est le contrôle.

Quelles marques selon vous va du bon côté de l’histoire ?
Si je réponds à ce que je pense être la marque la plus naturelle dans l’univers de la jeunesse, je dirais le projet S/Double de Sean Stussy. Je comprends ce que Matthew Williams tente avec sa marque ALYX. Je pourrais envisager le moment où il devient un directeur artistique d’une marque LVMH. Il en va de même pour Samuel Ross d’A-Cold Wall *. Il y a un récit que Martin Margiela et Helmut Lang ont commencé à imposer : le designer en tant qu’artiste conceptuel. Bien sûr, comme des agents infiltrés.
Jun Takahashi a commencé son projet en 1993 et ​​peut encore créer de l’excitation. J’aime toujours voir ce que fait Sofia Prantera avec ARIES. Je pense que Kering devrait prendre rdv avec elle. Sur un plan personnel, HERMES est la marque parfaite. J’admire l’implication totale de la famille. Elle parle avec un langage ambitieux. Il n’y a pas besoin de diffusion.

C’est le premier partenariat pour vous, qu’est-ce qui vous a attiré dans le travail avec LN-CC ?
LN-CC a compris que O K L Y N n’est pas une marque et qu’il s’agit d’une analyse intellectuelle de l’industrie de la mode.

Quelle est la suite pour la famille Oklyn ?
Nous sommes en train de dialoguer avec un centre d’arts alternatifs à Beijing pour organiser une exposition au début de l’année 2019. Je donne aussi une série de conférences au 433 Institut à Thimphu, au Bhoutan cet automne 2018. Le sujet est le DOUTE.

STEVE OKLYN, Institut 433, Thimphu, Bhutan,  le 1er Aout 2018

 

LN-CC INTRODUCING: O K L Y N

LN-CC talks to Steve Oklyn ahead of the launch of O K L Y N in their store. Please do not be confused O K L Y N is not a brand, a point that Steve places emphasis on. O K L Y N is a collection of items sanctioned for sale that are an intellectual analysis of the fashion industry. The first is an LN-CC collaboration T-shirt, predicting that Angelina Jolie could run for President of the United States in 2024, and, win! The second is the LSD INFILTRATIONNISTES hoodie, which references the work of the avant-garde revolutionary organization Situationist
International – in particular, Guy Debord’s seminal work “The Society of the Spectacle” and the collective construction
of situations and desires, notions that resonate with the contemporary relationship of youth with social media, in particular Instagram. Finally an original very rare JIGSAW lookbook from A/W 97-98, shot by Terry Richardson. This acts as a reminder that the fashion industry can breach moral or social boundaries in plain sight, without question.
In this interview, Steve talks candidly about poignant sociological changes that are affecting not only the fashion
industry but alternative culture as a whole. He discusses how Google search has altered originality, and, how he
perceives aspects of the fashion industry to be financially engineered capitalist experiences under the guise of
societal change. Amidst the backdrop of unfamiliar times, look out for more articles from O K L Y N that will be published via LN-CC in response to current affairs.
Who are The Oklyn Family?
The Oklyn Family is an alliance between NOT VOGUE [Steve Oklyn] and APAR.TV. O K L Y N creates predictive analyses about art, fashion, and society.

Tell us about the early days; what was your vision when you set out? And have things played out how you expected?
Our teams began independently and started a dialogue in January 2015. The goal has always been to use critique
to infiltrate the control centers of youth culture. The Oklyn Family and our projects are always evolving. We operate with no expectations but are more dedicated than ever to expanding our platforms and projects.

What advice would you give your younger self?
Keep one’s personal life and intellectual projects separate.

Please tell us a little bit about each of the ARTICLES that will be launching, and why these are the first?
The LSD INFILTRATIONNISTES hoodie is one of only four made. It was created for the founding members of La Société des Infiltrationnistes. In the 1960/70’s Guy Debord with others formed the Internationale Situationniste group. The Spectacle has absorbed those methods of cultural critique it named. In the 21st Century, the war of ideas has merged with the global expansion of commercial youth culture. The street has become a data universe. When authenticity has been replaced by a mood board. When Likes and Followers have superseded subculture. The Oklyn Family is fully committed to searching for meaning instead of being defined by Search.
The JOLIE 2024 t-shirt was originally created in an edition of 12 in Holland/2014. O K L Y N and LN-CC have
collaborated on this 2018 edition of 48 pieces. JOLIE 2024 is an example of predictive conceptual journalism.
It is a simple idea. In 2014 Steve Oklyn saw past the Clinton political mafia, the Bush political mafia and could see the emergence of Donald Trump’s political mafia organization.
Note: conceptual/cultural predictions are
informed leaps of consciousness. In 2014 and even more so in 2018 I believe that Angelina Jolie could run for President of the United States and win. The Trump and the Kushner [Jared/Ivanka and Josh/Karlie Kloss] families are fixed in a narrative spiral that needs to end. Angelina Jolie’s history of impassioned statements and
humanitarian work are exemplary. Her personal commitment to gender and diversity are transparent. JOLIE 2024 is a new political algorithm and socio-political possibility.
The JIGSAW lookbook is from my collection. I have been collecting fashion promotional ephemera since 1982.
This piece was the promotional catalogue for the Men’s Fall/Winter 1997-1998 collection. I acquired it by visiting the store just off Bond Street in Fall 1997. Terry’s photographs are a perfect mix of Nick Knight “SKINHEAD” and Terry’s obsession with aggressive sexuality. Everything about the catalogue speaks to the transgressive.
I have never seen another one in 20 years of research. The inside cover showing a contact sheet of forearms and fists is still ahead of the fashion imagery curve.
The message: hoodie, statement: t-shirt, and archival work: lookbook each embodies an aspect of our ideas and interests.

A lot of articles seem to provoke a reaction, is this the aim?
When you write about fashion with a critical eye and mind you will provoke a reaction. The majority of writing
about fashion especially those articles, dispatches, and reports aimed at youth and young adults are not dispassionate
reportage but are highly regulated platforms for propaganda. Most fashion coverage is a series of reconfigured corporately engineered press releases. The events, the people involved, and the ideas presented are a fabrication. Our aim is to reveal the myriad procedures used to craft/control opinion and then to compose
a critique. In this moment of consensus driven reality to publicly express a counter viewpoint you are regarded as subversive.

Tell us a little bit about APAR.TV What is the philosophy behind APAR.TV?
Aurelien Poirson-Atlan founded APAR.TV. The mission is to operate a series of interconnected information platforms. I was interviewed in December 2014 for APAR.TV by Cecile Montigny. In January 2015 I began to contribute to APAR.TV. In late 2017 Aurelien and I decided to join creative forces. The Oklyn Family was formed in January 2018. Our first project was an exhibition in March 2018 in Arles, France. The exhibition was titled:
POPULAR UPRISING. The goal was to author a critique of the fashion industry strategy of confusing marketing with a definition of art in the minds of still emerging youth and young adults. The ultimate goal of eliminating any defining difference between corporate messaging and contemporary culture has become manifest for tens of millions of young consumers. Will Klaus Biesenbach have to curate a sneaker culture exhibition at MOCA to stay relevant?

What is the main driving force behind the content on APAR.TV?
I think Aurelien has made a strong commitment to publishing the hard critique of art, fashion and its leadership.
He has also embraced the concept of conceptual [predictive] journalism. A historical note: Seth Siegelaub an
important art world theorist first envisioned the role of conceptual art principles to impact and alter the definition and practice of journalism.

What are your thoughts on modern day creative and fashion industry compared with 20 years ago?
In the late 1990’s there still was the last attempt by the fashion industry creative class to be the alternative counterculture.
There is a select group from Rei Kawakubo to Samuel Ross that is positioned by the industry [press]
as an alternative, but I do not see that now at all. The term gentrification applies to not only real estate but also to fashion and the art world. The fashion leadership both collects and promotes through their luxury brand collaborations. I created a term for this which is: A-pop. The “A” denotes [Algorithmic] programming. I wrote an essay titled: “KILL THE MOOD” which addresses the fact that Google Search and the process of creating mood boards has altered the meaning of the words authenticity and originality forever. Appropriation as a creative strategy has had enormous cultural consequences. From my vantage point none of the aftereffects have been constructive.

What’s your opinion on bootlegs? What purpose do you think they serve?
In many instances the large bootleg operations are criminal. The conditions of how and who makes those products are criminal. The profits expand those operations. O K L Y N statements have been bootlegged. Our statements are political in nature and not commercial productions. We might author a message and print it on a t-shirt. Those t-shirts act as political posters or pamphlets. It has been fascinating seeing kids all over the world make their own versions. I admire how they customize our original statement/s into something unique to their lives and thoughts.
There had been a significant shift in designers at the big houses this season, what has driven this change?
Cool factor is always the reason for the change in the big luxury brand groups. LVMH made the biggest moves this year. Kim Jones at Dior Homme did not impress me. The collaboration with the artist KAWS and the jewellery designer Yoon Ahn were all corporately driven decisions geared to the Asian markets. Kris Van Assche as the Creative Director of Berluti I do not see as of any interest to the world’s youth. He devoted his time at Dior
Homme to explore various forms of club and punk rock expression. Does the customer for Berluti want to be
associated with any form of youth culture’s past? Virgil Abloh as the Creative Director of Louis Vuitton Homme is
the most interesting. I understand Bernard Arnault’s motivations behind this decision: CO[ntr]OL. There is also
Mr. Arnault’s need to make his youngest son [heir] Alexandre influential in the minds of 21st-century consumers.
In 2016 he bought 80% of the luggage brand Rimowa. In 2017 he made Alexandre the co-chief executive. Then
in 2018 the Off-White X Rimowa collaboration happened. Is this occurring naturally or is Bernard masterminding
a grand cultural narrative centered around the Arnault legacy?
Then there is Hedi Slimane taking creative control of CELINE. I think the total news blackout till the first show this Fall is the most alternative thing he can be doing. Silence and being invisible are powerful strategic weapons.
Change is the strategic weapon the large brands have mastered to create the illusion of societal shifts.
Every aspect of the industry is organized around that engineered experience. Change signifies youth and youth
is the product of fashion. Swipe right is an action that is perceived as a personal choice and not what it really is: psychological control.

What brands do you think are doing it right?
If I answer what I think the most natural brand in the youth universe is I would say Sean Stussy’s S/Double project.
I understand what Matthew Williams is attempting with his brand ALYX. I could envision a point where he becomes a creative director at an LVMH brand. The same goes for Samuel Ross of A-Cold Wall*. There is the narrative that Martin Margiela and Helmut Lang started that has become ingrained: the designer as a conceptual artist. Of course UNDERCOVER. Jun Takahashi began his project in 1993 and still can create excitement. I always like to see what Sofia Prantera is doing with ARIES, I think Kering should take note of her. On a personal level, HERMES is the perfect brand. I admire the family’s total involvement. it speaks an authentic language. Their culture has no need for diffusion.

This is the first partnership for you, what attracted you to working with LN-CC?
LN-CC understood that O K L Y N is not a brand but acts as an intellectual critique of the fashion industry.

What’s next for The Oklyn Family?
We are in a dialogue with an alternative arts center in Beijing about curating an exhibition for the beginning of 2019. I have organized the first in a series of lectures at the 433 Institute in Thimphu, Bhutan this Fall/2018. The subject: DOUBT.

STEVE OKLYN 433 Institute Thimphu, Bhutan August 1, 2018
Galerie
Publié le 10/08/2018