Art

Les garçons de Toyin Ibidapo

+1+2+3+4+5

Il est le photographe de mode de la beauté androgyne. Toyin Ibidapo connaît sa première expo solo au Doors Showcase Gallery à Londres, portant se titre magnifique de profondeur, There’s No Such Thing as Perfect (But There’s Perfection in the Things We Love).
L’exposition se nourrit de clichés tirés du livre Cult of Boys, réunissant 100 photos de jeunes garçons.

Voici une vidéo du shooting de ce fameux Cult of Boys. Le jeu des modèles est époustouflant.

Parmi les nombreux dons de Toyin Ibidapo on retrouve aussi celui de la réalisation. Par exemple ici, pour Patrick Wolf avec ce Wind In The Wires.

Ces réalisations portent la même poésie que ses photos, s’éloignant tout de même du carcan des jeunes garçons dans lequel le Nigérian pourrait se voir enfermer à tort.

Mais rapidement, l’artiste revient à ses amours. Le culte du jeune homme androgyne. Un culte qui nous replonge dans des siècles passés, là où la sensualité et la beauté étaient érigées comme des qualités de l’âme, loin de tout culte simplifié de l’apparence.

Galerie
Publié le 29/03/2012