Performance

Le Journal de confinement de Pierre-Emmanuel Barré est la meilleure série de l’année

+1+2+3+4+5

Le Journal de confinement de Pierre-Emmanuel Barré est le seul et unique à suivre en cette période de pandémie mondiale. Oubliez les délires bohèmes de Leila Slimani ou les cours de piano de Patrick Bruel entre deux massages, avec Barré c’est authentique, il ne triche pas. Et sans le savoir, l’air de rien, il est en train de signer, pendant le confinement, la meilleure série de l’année.

A la fois humoristique et politique. Profonde et futile. Il aborde toujours avec sérieux la légèreté et inversement. Emmanuel Macron devrait le nommer immédiatement porte-parole du gouvernement. Il devrait l’appeler aussi comme conseiller pour l’aider à sortir de la crise à venir. C’est son plus grand fan. Et Pierre-Emmanuel semble être l’homme de la situation. Plus convainquant que le Préfet de Police de Paris en tout cas.



En envoyant au monde sa petite politesse du désespoir, son dernier tour de piste à lui, Pierre-Emmanuel Barré est en passe de remplacer Cyril Hanouna. Il fait du bien aux gens. Il est l’un des seuls. Tout ses concurrents sont silencieux comme un service de réanimation. Pierre-Emmanuel, lui, il a eu le courage d’y aller, dès le premier jour, il a eu le courage de parler. Et il a alors fait ce qu’il sait faire de mieux, nous faire rire en ayant honte d’être un humain.

Enfermé dans une maison de campagne, réalisant des épisodes très courts, tous auto-produits, il a sauvé l’humour et l’humeur française. En même temps, c’était le sujet parfait pour un petit prince de l’humour noir : une guerre invisible, un virus anonyme, un État policier, une surveillance généralisée, une paranoïa anxiogène, tout était réuni pour produire un rire contagieux.

Tout devenait soudainement possible. D’un coup, il n’y avait plus aucune limite. Il pouvait insulter Bernard Arnault ou mimer des fellations avec le président de la république un joint à la bouche. Tout, vraiment tout, lui était permis. Il n’y avait, pour lui, plus de loi de toute façon. Il savait qu’ils avaient même arrêtés les contrôles fiscaux.





Il n’y avait plus rien. Juste lui et nous. A travers un écran. D’un toilette à un autre toilette. D’un canapé à un lit douillet. Il était partout depuis deux semaines. Et pourtant il est tout seul au milieu d’une forêt. En même temps il vient de mettre la barre haute le Barré. Avec zéro euro et sans copier personne, il a fait rire des millions de gens en même temps.

Quand d’autres ont besoin de plusieurs millions pour fabriquer des vannes, ça risque de redéfinir un modèle post-coronavirus. On imaginait mal en même temps Gad Elmaleh ou Jamel Debouze tenter quoi que ce soit. Pierre-Emmanuel vient de faire un reset de l’humour français. Et c’est tant mieux.

Maintenant qu’il improvise en direct chaque jour, il est au courant que mêmes les ami(e)s d’Édouard Philippe trouvaient que c’était un dangereux personnage, nocif et terrorisant pour les citoyens français, qu’il fallait l’arrêter, d’une façon ou d’une autre. Il se raconte même que la femme du Premier Ministre regarde le soir en cachette sur Twitter les rediffusions des épisodes. Et qu’elle rit, beaucoup sous la couette.

Comme nous tous. Parce que tout le monde le regarde. Les médecins. Les artistes. Les profs. Les étudiants. Les infirmières. Les notaires. Il n’exclut personne. Son humour noir fait rougir tout le monde. Pierre-Emmanuel Barré, c’était la seule bonne nouvelle en France du mois de Mars 2020. Juste parce qu’il a eu l’idée de prendre son téléphone et de se filmer jour après jour, mettant en scène toutes les névroses de la société alors qu’il est seul au milieu des bois.





Si vous avez besoin de voir autre chose que BFM TV et CNEWS ou si vous avez besoin de rire une bonne fois pour toute de l’absurde qui nous entoure. Alors partez en voyage chez Pierre-Emmanuel, vous m’en direz des nouvelles. 2 minutes par jour qui valent bien mieux qu’une tablette d’anxiolytiques.

Voici, donc, Mesdames et Messieurs, le seul et unique journal de confinement français de haute qualité. Voici le seul journal de confinement qui ne vous prend pas pour des cons.






Spectacle en participation libre sur
https://www.pebarre.com/
Galerie
Publié le 04/04/2020