TV

Est-ce un viol? Le sexe en procès à la télé

+1+2+3+4+5

L’idée va faire polémique. Des jeunes qui doivent juger du caractère d’un rapport sexuel fictif, voilà le nouveau concept qui sera diffusé lundi prochain par BBC3.
24 participants, des ados pour la plupart qui devront répondre à un flot de questions pendant le visionnage d’un ébat sexuel fictif. Ils devront ensuite voter avec les téléspectateurs pour savoir s’il s’agit ou non d’un viol.

Rape Crisis, une association de défense des victimes de viol, s’indigne. Pour la porte-parole de la chaine, le vote du public représente un danger pour les victimes de viol : « Il pourrait les bouleverser et les rendre moins enclins à demander de l’aide », affirme Katie Russell au Sunday Express.

Le porte-parole de la chaîne britannique a répondu : « Suggérer que nous laisserons les téléspectateurs mal informés, surtout sans avoir vu le programme, est trompeur. […] L’agression sexuelle est un vrai problème chez les jeunes. Nous traiterons le sujet avec beaucoup de sensibilité et répondrons à toutes les problématiques qu’il soulève. »

A quand maintenant un programme sur l’inceste familial ? Est-ce que papa a le droit de caresser ma cuisse ? Est-ce que maman à le droit de me faire des petits massages avant de m’endormir. Est-ce incestueux ou non? Vous pouvez voter au 3655, pour le prix d’un sms, surtaxé bien sûr.

Et puis, nous pourrions aussi imaginer un programme tv pour les femmes battues, qui mettrait en exergue la fameuse phrase « Si vous ne savez pas pourquoi vous tapez votre femme, elle, elle le sait ».
« votre femme vous a trompé ? Vous lui mettez un aller-retour, le public doit voter pour savoir si c’était légitime ou non.

Bref, encore de quoi donner des idées à Jean-Luc Delarue…ha ben non, Cyril Hanouna s’en chargera, ou pire donnera des idées à Vincent Bolloré pour réhausser les audiences de sa nouvelle chaine.

Galerie
Publié le 29/10/2015