dimanche 14 juillet 2024

Gabriel Attal annule son immersion dans un internat

Le ministre de l’Éducation nationale devait séjourner dans un lycée de l’Est de la France.

Contrairement à ce qui avait été annoncé, Gabriel Attal ne visitera pas de lycée cette semaine. Le ministre de l’Éducation nationale, devait se rendre en immersion dans un internat pendant trois jours avec tout son cabinet. Ce déplacement, prévu à partir de ce mercredi 20 septembre, a été reporté le jour où il devait commencer, a appris le ministère au Figaro Étudiant, confirmant une information du Parisien.

«C’est le ministère de l’Intérieur qui a fait cette demande, indique-t-on, rue de Grenelle. Tous les ministres ont été invités à temporiser leurs déplacements. L’objectif est d’éviter de surcharger les forces de l’ordre déjà très mobilisées cette semaine.» De fait, entre la visite du Roi Charles III, mercredi 20 septembre, celle du pape François à Marseille du 22 au 23 septembre et la coupe du monde de rugby organisée jusqu’au 28 octobre, les policiers et gendarmes ont déjà fort à faire. «Pour l’instant, aucune date de report n’est encore prévue», indique le ministère de l’Éducation nationale.

Un déplacement inédit

Au cours de cette visite, prévue dans l’Est de la France, le ministre de l’Éducation nationale, devait passer deux nuits à l’internat. Une première, pour un membre du gouvernement. Aucun ministre, en effet, n’a encore été immergé aussi longtemps dans un établissement scolaire. Le locataire de la rue de Grenelle, devait se déplacer avec l’ensemble de son cabinet, et chacun de ses conseillers mis en relation avec un interlocuteur local. La conseillère sociale, par exemple, devait s’entretenir avec les syndicats, tandis que le conseiller harcèlement du ministère, aurait été mis en relation avec le référent harcèlement du lycée.

Depuis sa prise de poste en juillet dernier, Gabriel Attal, est sous le feu des projecteurs. Il s’est notamment distingué, en exigeant un «électrochoc à tous les niveaux», au sujet du harcèlement et en annonçant des expérimentations sur l’uniforme. La rentrée du ministre de 34 ans, a aussi été marquée par une vive polémique après l’annonce de l’interdiction de l’abaya dans les établissements scolaires.

Source : Le Figaro

Related Posts

Next Post

EDITOR'S CHOICE

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.