Cinéma

Les Infidèles censuré

+1+2+3+4+5

L’autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a reçu plusieurs plaintes de particuliers (oui, oui, des gens comme vous et nous, qui prennent le temps de trouver un numéro de téléphone, d’appeler et de se plaindre) contre les affiches du film Les Infidèles.
Et dans une diplomatie d’un rare courage, l’ARPP déclare : «Nous avons reçu quatre plaintes pour l’instant, mais même sans ces demandes, nous serions intervenus. Il y a une représentation sexuelle explicite à la vue de tous, et ce n’est pas acceptable. Les images portent en plus atteinte à la dignité de la femme… »
Une affaire qui rappelle, entre autre, celle qui a touché les affiche de l’album J’accuse de Damien Saez.

Puisque il existe des gens qui pensent l’être humain incapable d’ironie, de second degré, de jugement pondéré, bref d’intelligence. Des gens qui veulent retirer ces affiches, mais ne disent rien contre les clips de chanteuses au deux tiers nues, aux danses suggestives et aux paroles sans ambiguïté. Des gens qui pensent que le détournement du sexe est plus obscène que l’affichage de débilité télévisuelle de nos élites de la télé-réalité.
Bref, pour tout ces gens, nous vous invitons à partager cet article ou simplement les photos des affiches sur les réseaux sociaux d’abord en signe de contestation (mais attention, puisque L’Origine du Monde, elle-même est censurée par Facebook), ensuite parce que, comme le dit l’équipe du film, « les affiches seront bientôt cultes. »
Après les affiches d’Amen de Costa Gavras, par exemple, on le sait désormais, il y a deux choses auxquels on ne peut pas toucher : Dieu et le sexe. Dommage, le premier ne craint rien et le deuxième ne demande que ça.
Messieurs les censeurs, le Marquis de Sade continue de vendre et vous remercie pour la publicité gratuite.

Galerie
Publié le 02/02/2012