Photographie

LA GÉNÉRATION M DE CANON

+1+2+3+4+5

Après avoir vanté l’imagination et le talent des photographes amateurs, Canon continue d’affirmer son emprise sur le marché des amateurs et des jeunes talents. Positionnement logique, puisque les professionnels ne basent pas leurs choix sur l’efficacité de la publicité (normalement).
Avec sa toute nouvelle campagne, Canon lance une réelle communication moderne, celle qui consiste à raconter des histoires avant tout. De la communication d’auteur, de narration.
En l’occurrence, la marque nous propose, à l’occasion de la sortie de l’EOS M, un highlights sur 5 jeunes talents venant tous d’autres domaines, mais toujours en rapport avec une quête d’esthétique. Lily Vanilli, Gary Card, Andy Torres, Sophie Beresiner et Clemens Poloczek. Plus que leur histoire même, c’est une démonstration de leurs qualités avec un thème imposé : produire une pièce originale interprétant (voir, réinterprétant) l’un des grands styles classiques du 8ème art.
Ainsi, Lily Vanilli, créatrice de pâtisseries, réinvente les clichés de paysage, en s’inspirant des œuvres du peintre Wayne Thiebaud.
Gary Card, enfant prodige du design, se penche sur les codes du portrait photo en se basant sur les sculptures antiques et classiques.
Andy Torres, blogueuse mode mexicaine basée à Amsterdam, va se réapproprier les codes de la nature morte.
Sophie Beresiner, charge de la rubrique Beauté de Look Magazine, tente de poser un nouveau regard sur le maquillage en se laissant porter par la ville de Londres et les saisons.
Clemens Poloczek, directeur design et fondateur de ignant.de, montre comment utiliser le EOS M dans son processus créatif.

image003

Galerie
Publié le 14/12/2012