Photographie

Maggie West : Embrasse-moi je rêve

+1+2+3+4+5

Le baiser est en vogue. A l’ère de l’ultra-sexualisation, ce premier contact, essentiel, inspire les créateurs contemporains plus que jamais. On se souvient du film-performance « First Kiss » qui avait cartonné sur la toile par Tatia Pileva qui avait réuni 20 étrangers en leur demandant de s’embrasser devant son objectif.
Mais le baiser peut-être aussi beau même lorsqu’il n’est pas en mouvement. La preuve avec cette nouvelle série de photos de la photographe de mode, Maggie Ouest. Ses photos sont explicitement orientées vers la nudité et la féminité exacerbée par des couleurs flashys et des éclairages expérimentaux.
Maggie West a un style qui résonne comme son nom, il frappe l’oeil comme un duel sous le soleil d’un western futuriste et glamour.
Lorsqu’elle s’attaque à son prochain livre, intitulé tout simplement « Kiss », c’est plus d’une vingtaine de personnes qui s’embrassent pour elle sous des éclairages surréalistes.
« En combinant colorations provocatrices avec des moments intimes, l’accent des sujets est devenu un fantasme richement surréaliste. Cette méthode sépare visuellement les modèles de la réalité, permettant leur sentiment et de l’énergie à l’emporter  »
C’est donc bien de duel dont il s’agit, sous le soleil de Maggie West, le baiser prends une autre réalité et devient rêve.

kiss-by-maggie-west-2_1000

kiss-by-maggie-west-6_1000

kiss-by-maggie-west-14_1000

kiss-by-maggie-west-15_1000

kiss-by-maggie-west-17_1000

kiss-by-maggie-west-21_1000

kiss-by-maggie-west-24_1000

kiss-by-maggie-west-25_1000

kiss-by-maggie-west-27_1000

Galerie
Publié le 19/06/2015