Photographie

Bill Henson : Anti-portraits de ballerines

+1+2+3+4+5

Le photographe australien Bill Henson âgé d’une soixantaine d’années est mondialement connu pour son travail autour des frontières, et des zones d’ombres qui en découle. Maître du clair-obscur, c’est entre ombre et lumière qu’il explicite par l’image son approche du rapport à l’homme, la nature, la jeunesse, les hommes, les femmes et l’âge adulte. Fasciné par la peinture, il se consacre dès l’enfance à la photographie, et ses images sont à la fois romantiques et envoutantes.
Mais pas du goût de tout le monde. En 2008, certaines de ses photos, représentant des enfants nus, ont créé la controverse. Le Premier Ministre australien Kevin Rudd a même déclaré qu’il trouvait les images « absolument révoltantes » et « sans mérite artistique ». C’est à l’occasion de la sortie de Particule Mist, un livre sublime sorti le mois dernier regroupant les 3 premières séries du photographes dans une édition collector, que nous avons redécouvert ses anti-portraits de ballerines. Anti-portraits car selon lui à l’époque où il prenait ses photos ce n’était pas la particularité du modèle mais la nature ambiguë d’un groupe qui le fascinait, la parfaite fusion entre un ensemble (le corps de ballet), un lieu et les personnalités des ballerines.
Il est vrai qu’il ressort de ses images une étrangeté et une profondeur loin de l’imagerie « classique » de l’alliance entre la danse et la photographie.

349801

349802

349803

349804

349805

349807

349808

349806

Galerie
Publié le 02/12/2015