Clip

Le fond souverain d’Arabie saoudite risque d’acheter Warner Music pour 12.5 milliards de dollars

+1+2+3+4+5

Ce n’était qu’une rumeur il y a peu mais aujourd’hui c’est bel et bien un séisme majeur qui attend le monde de la musique. Mais comme toujours, pas un mot en France sur le sujet. Même aux États-Unis c’est la panique.



Judd Apatow a dû supprimer un simple tweet qui exprimait sa préoccupation concernant l’achat massif des entreprises de divertissement américaine par l’Arabie saoudite. Sa préoccupation n’était pas vaine, sachant que beaucoup d’homosexuels travaillent par exemple pour Warner Music et que l’Arabie saoudite est une nation viscéralement homophobe.

Beaucoup d’entreprises sont désespérées en ce moment et l’Arabie saoudite en profite pour faire son marché à bas prix. Pour information, Warner Music a enregistré des pertes de 74 millions de dollars au cours de son dernier trimestre, ce qui a amené la nation du Moyen-Orient à envisager des investissements supplémentaires dans les industries créatives.

Après avoir acheté une première participation de 500 millions de dollars dans Live Nation, le fond souverain d’Arabie saoudite cherche à investir à Hollywood avec une «offre d’achat de 12.5 milliards de dollars Warner Music».

Profitant de la cirse économique, l’Arabie saoudite a bien l’intention de renforcer son secteur du divertissement comme son industrie touristique. En effet, le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed bin Salman a lancé un projet sous le nom de projet Vision 2030 qui a pour but de diversifier et de développer l’économie saoudienne au cours de la prochaine décennie. Et la stratégie devient de plus en plus claire.



En achetant un premier morceau de la pop-culture occidentale, c’est un moyen de diversion pour améliorer l’image du royaume après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi et faire oublier que le pays n’a jamais respecté les droits de l’homme.

Le plus inquiétant dans cette affaire, c’est que les responsables du groupe Warner Music Group n’ont toujours pas commenté publiquement l’offre de rachat. Mais ça ne saurait tarder après notre publication.

La question qui maintenant mérite d’être posée; et nous espérons être entendus ici par les rédactions françaises, est la suivante: comme la moitié des employés de Warner Music étant gays, que va-t-il se passer pour eux si le nouveau boss est l’un des homophobes les plus trash de la planète ? Et que va en penser l’artiste Madonna (propriété de Warner Music) ? Va-t-elle devoir faire la promotion de Mohammed bin Salman, le prince héritier d’Arabie saoudite ?


Vous avez été plus d’un million à venir vous connecter le mois dernier sur APAR.TV, nous espérons donc que notre message sera entendu. La France ne doit pas continuer de rester silencieuse face à ce sujet grave même si elle a déjà vendu une partie de son pays à l’Arabie saoudite.

Galerie
Publié le 08/05/2020