Cinéma

Retour sur le phénomène David Lynch

+1+2+3+4+5

David Lynch tourne aujourd’hui plus de films pour la mode que pour le cinéma. Une exception ? Loin de là. Kurosawa, Terry Gilliam, Tony Scott, David Fincher, Wes Anderson, Spike Lee, Sam Raimi ou Tim Burton se sont essayés eux aussi à une autre forme d’art.

Ce réalisateur touche-à-tout – grand amateur d’art vient d’ailleurs de clôturer sa série d’installations et son exposition aux Galeries Lafayette, à Paris. En plus des onze vitrines baptisées « Machines, Abstraction & Women », une quarantaine de lithographies signées Lynch ont été présentées à la « Galerie des galeries ». Cette installation, « I See Myself », a fait la part belle au noir et au blanc que l’artiste s’est employé à élever au rang de couleurs.

Pour l’occasion, Mk2 Multimédia a même réalisé une salle de cinéma éphémère dans laquelle ont été projetés les courts-métrages du réalisateur (où ont été installés les fauteuils pour deux, les « Loves Seat », dessinés par Martin Szekely)

Le phénomène Lynch ne s’arrête pas là. Le réalisateur intrigant, passionnant et rock’n’roll sera une nouvelle fois au cœur de toutes les conversations des cinéphiles grâce à la projection de deux films autour du réalisateur à l’occasion du festival des Inrocks. Le premier, The David Lynch Documentary, vous montrera les coulisses de son dernier long-métrage, Inland Empire. Vous saurez tout sur la préparation et le tournage de ce film. Vous découvrirez également l’univers décalé et original de David Lynch, l’homme visionnaire à l’origine de chef d’oeuvres tels que Mulholland Drive, Blue Velvet, Twin Peaks, Sailor et Lula ou encore l’incontournable Elephant Man.

La seconde projection s’intitulera, Interview Project. Produit par David Lynch et co réalisé par son fils Austin et Jason S, il ne s’agit ni d’un film, ni d’une série mais plutôt d’un road trip autour de l’Amérique, sous forme d’interviews. Les deux réalisateurs sont allés à la rencontre d’anonymes, croisés sur la route.

Au fil de leur voyage, les deux acolytes ajoutaient, tous les trois jours, une nouvelle interview, sur un site Internet. Interview Project est le résultat final de ce trip sur les routes d’Amérique. Un projet lynchien dans son concept, mais plus classique dans sa réalisation.

Galerie
Publié le 06/10/2009