Art

NAH : le rappeur vietnamien qui va faire chuter le régime communiste

+1+2+3+4+5

Encore totalement inconnu en France, pour ne pas dire en Europe, voir même en occident, Nah Nguyen known va faire bouger les lignes du rap et de la politique cette année.
Pour la plupart des gens, Son Nguyen, également connu sous le pseudo de Nah, semble être un étudiant moyen à l’Université d’Oklahoma State. Mais ça c’était avant sa vidéo virale qui a aidé à stimuler un soulèvement anti-communiste dans son pays d’origine. Le Vietnam donc.
Désormais quand il rentre chez lui, il fait face à la persécution du gouvernement vietnamien. Son premier million de vues dérange forcement. Son hymne (“F**k Communism”) anti-communiste commence par une simple déclaration qui vise directement l’État communiste autoritaire du Vietnam. Il dénonce le fait que le gouvernement actuel fait de l’argent sur la douleur du peuple tout en annihilant totalement la liberté d’expression. Pour info, les défenseurs de la démocratie continuent à être victimes de harcèlement, d’intimidation, d’agression physique, et d’emprisonnement.
Par exemple, le musicien du nom de Viet Khang qui a écrit des chansons contre le gouvernement est toujours en prison. Et il y en a beaucoup d’autres. Des blogueurs anti-communistes en passant par des journalistes ou même des avocats, tous sont actuellement emprisonnés.
Sur sa page Facebook, la communauté du rappeur met en évidence la répression du gouvernement contre les militants et a fait naitre un nouveau mouvement anti-communiste au Vietnam afin de mettre en lumière les crimes commis par ce même communisme. Et la vidéo de rap de Nah a directement inspiré sa communauté qui se regroupe sous le nom maintenant de « mouvement Zombie ».
Comme il l’explique : « Le mouvement Zombie est solide, il a beaucoup de potentiel. Les gens font toutes sortes de choses, de la bande dessinée au rap underground en passant par des petites manifestations de rue, pour montrer au peuple que le communisme est mauvais pour le pays. « 
Cet été, un rassemblement a eu lieu, où les manifestants portaient des « t-shirts zombie ». Tous ceux qui portaient ce t-shirt ont été arrêtés puis détenu au centre de détention du ministère de la Sécurité publique. Après 48 heures en garde à vue, cinq policiers ont perquisitionné la maison d’un collaborateur de Nah pour supprimer tous les « Zombie t-shirts » et par la même occasion confisquer son ordinateur.
Anecdote symptomatique qui met en lumière ce que craignent les dirigeants communistes aujourd’hui : la chute du régime. NAH risque d’en être l’un des symboles, même si aujourd’hui il dit : « honnêtement, je ne sais pas ce qui va arriver. Ils pourraient me jeter en prison. Ils pourraient m’enfermer pour certains crimes tels que la possession de marijuana […] Ils peuvent aussi organiser un gang pour m’assassiner. » A notre petite échelle, nous allons tout mettre en œuvre avec la communauté d’APAR.TV ainsi qu’avec notre collectif 99% YOUTH d’agir avec influence pour que NAH puisse encore chanter haut et fort ses cris de liberté et ainsi accélérer la révolution qui est, vous l’aurez compris, inéluctable.

Who would go to hell if not me? F**k communism. It’s wrong to dare to change the country? F**k communism. You dare to sell our fathers’ land? F**k communism. Manslaying, blinding, gagging? F**k communism. Slaughtering our people in Hue? F**k communism. I will never f**king accept being a slave. F**k communism. You will be overthrown soon. F**k communism. Everyone will know the truth. F**k communism.

Vietnamese rapper Nah Nguyen known as NAH
This the realest rap shit in a very long time. Basically Vietnamese rap at the level of N.W.A/PUBLIC ENEMY.
He is 99% YOUTH.
Galerie
Publié le 12/08/2015