Art

L’artiste Ai Weiwei a détecté des dispositifs d’écoute cachés dans son studio d’art

+1+2+3+4+5

Ce que vous allez lire n’est pas une fiction. Malheureusement. Le week-end dernier, l’artiste chinois dissident Ai Weiwei a téléchargé des photos sur son Instagram et son Twitter révélant l’existence de dispositifs d’écoute (pour ne pas dire mouchard) cachés dans les murs de son studio de création à Beijing.
L’artiste et activiste a été ciblé en raison de son opposition féroce face au gouvernement chinois et sa censure oppressante.
Les dispositifs d’écoutes cachés étaient probablement en place depuis 2011, lorsque Ai Weiwei a été arrêté et détenu par les autorités chinoises pendant 81 jours, sans jamais avoir été accusé d’un crime.
L’ère de la surveillance généralisée est en marche et la seule solution pour la combattre, sera, selon nous, l’anonymat.

Une vidéo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

Une photo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

Une photo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

Une photo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

POUR ALLER PLUS LOIN :
NAH : le rappeur vietnamien qui va faire chuter le régime communiste.
Mark Even : « Je suis incarcéré dans un centre correctionnel américain »

"Les pays européens ou américains qui font du commerce avec la Chine font en fait du commerce avec un groupe de gens qui tournent le dos aux valeurs les plus fondamentales"
Ai Weiwei
«La force, c'est d'être seul»
Ai Weiwei
Galerie
Publié le 07/10/2015