Performance

L’antidote à la répression c’est que 41% de la population mondiale à moins de 24 ans

+1+2+3+4+5

Il y a plus de jeunes sur la planète terre qu’il n’y en a jamais eu auparavant. Ça n’a l’air de rien mais c’est annonciateur de changement majeur pour le futur.
41% de la population mondiale à moins de 24 ans. Et ils sont très en colère. De Hong Kong au Chili, en passant par le Liban, Barcelone et Paris, les jeunes se lèvent pour lutter contre les injustices et les inégalités. Leurs aînés devraient être reconnaissants. Evidemment il n’en est rien.

Le dénominateur commun de toutes ces manifestations c’est LA JEUNESSE. Nous entrons dans une nouvelle ère de révolution des jeunes.
Sur 7,7 milliards d’êtres humains vivants plus de 41% à moins de 24 ans. En Afrique, 41% ont moins de 15 ans. En Asie et en Amérique latine (où vit 65% de la population mondiale), ce chiffre atteint 25% .

Bien évidemment, dans les pays développés, les déséquilibres font l’inverse. Alors que 16% des Européens ont moins de 15 ans, environ 18%, soit le double de la moyenne mondiale, ont plus de 65 ans.
L’Europe est définitivement un pays de vieux. La France aussi. C’est pour ça qu’il a été si simple à la bande à Macron d’éteindre le feu des Gilets Jaunes avec quelques milliers d’heure de propagande. Maintenant place au sujet de vieux, les retraites et les arabes à voile ou à vapeur.
Par chance, hors de l’Europe, ça bouge. Si je regarde bien toutes les manifestations en cours, elles ont toutes pour origine des griefs communs au sujet des inégalités économiques.

En Tunisie comme en Algérie, les manifestations de rue ont été organisées par des jeunes sans emploi et des étudiants mécontents des hausses de prix et des taxes et, plus largement, des promesses de réforme non tenues. Le Chili et l’Iraq viennent de connaître exactement les mêmes bouleversements.
Toutes les manifestations de millions de jeunes sont des bombes à retardement politiques.

Par exemple, chaque mois en Inde, un million de personnes atteignent l’âge de 18 ans et peuvent s’inscrire pour voter.
Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord , plus de 27 millions de jeunes entreront sur le marché du travail au cours des cinq prochaines années.

Tout gouvernement, élu ou non, qui ne crée pas d’emplois, de salaires décents et de logements est confronté demain à une révolution.

Les nouvelles générations ont une chose qui manquait cruellement à leurs aînés: ils sont tous connectés. Et ils ont plus accès à l’éducation et sont en meilleure santé. Ils semblent moins liés par les conventions sociales et la religion. Ils sont mutuellement conscients.

En effet, grâce aux médias sociaux, à l’omniprésence de l’anglais comme langue commune, à la mondialisation et à la démocratisation de l’information sur Internet, les jeunes de tous les milieux et de tous les milieux sont plus ouverts aux choix de vie alternatifs, plus sensibles aux droits et normes «universels» comme la liberté d’expression ou un salaire décent.
C’est à se demander si quand les jeunes Palestiniens défient les forces de défense israéliennes avec des drapeaux et des pierres, ne font-ils pas eux-aussi partie de la même lutte mondiale pour défendre les libertés fondamentales et les droits de l’homme ?

Dans cet océan de protestation, tous les dirigeants font semblant de condamner hypocritement la violence des manifestants. Et il va de soi que toutes les répressions sont justifiées au nom de la lutte contre le terrorisme, de Paris à Hong Kong en passant par l’Arabie saoudite, la Turquie ou le Nicaragua.

Dans la volonté de toute puissance des gouvernements élus démocratiquement – et surtout pour sauver leur peau – notamment aux États-Unis et en Europe, ils sont tous obligé de mentir, de manipuler et de désinformer.
Pourtant comme l’incrédulité semble être le nouvel esprit de l’époque, il est fort probable que toutes ces manifestations vont un jour se transformer en une révolte mondiale contre l’injustice, l’inégalité et la destruction de l’environnement.

Galerie
Publié le 28/10/2019