Art

Instagram détruit le contexte même de QUI est important

+1+2+3+4+5

Instagram n’est pas la continuité des polaroïds d’Andy Warhol. Instagram détruit le contexte et la valeur culturelle des polaroïds de Warhol. Lorsque Andy Warhol décidait qui il allait photographier c’était pour soutenir les personnes qui étaient réellement importantes dans la culture.

Instagram détruit le contexte même de QUI est important. Andy agissait sur une partie de « l’establishment » comme n’importe quel artiste courtisan doit institutionnaliser et immortaliser ceux qui pensaient avoir le pouvoir. Les polaroïds d’Andy Warhol et ses portraits de commande ne sont que la partie visible de la façon dont son entourage craignait le CONTRÔLE, le contrôle d’un salon royal Européen hors de propos.

Karl Lagerfeld faisait partie de ce cercle qui a opéré entre New-York et Paris et qui était sur un déclin grandissant.
Ils vivaient dans les années 70 mais faisaient semblant de vivre au XVIIIe siècle. L’obsession d’Andy pour Hollywood continue aujourd’hui, en particulier dans le monde de la mode qui est aussi basé sur cette fantaisie que la « royauté » d’Hollywood est une réelle royauté. De nombreuses stratégies de la société de contrôle sont basées sur ce modèle intellectuel sans valeur.

Ceci est un exemple parfait de ce stratagème. Karl Lagerfeld, à partir de la mort du mouvement de Warhol en 1987, s’est approprié le rôle central dans la perpétuation de ce système désuet.

Karl Lagerfeld, avec le support financier important de ses employeurs CHANEL et FENDI a dépensé des millions de dollars pour continuellement soutenir collections après collections et myriades de campagnes marketing, des projets destinés à faire perdurer des idées complètement insignifiantes sur le style et le pouvoir.

Avec les révolutions sociales des années 60, l’ipséité [Identité propre ; ce qui fait qu’une personne est unique et absolument distincte d’une autre] est devenue un choix personnel, mais c’était une proposition effrayante pour les commanditaires de portraits de Warhol et les maisons de mode Européennes employant Karl Lagerfeld.

Andy, avec l’aide de ses « facilitateurs » Fred Hughes et Bob Colacello a construit une vanité puissante sous le pouvoir addictif de la drogue, qui était toujours présente pendant ces années.
Avec le vieillissement des Rois européens et le vieillissement des stars de cinémas américaines, les dictateurs du Moyen-Orient ainsi que les nouveaux créateurs de mode capitalistes furent prêt à payer pour s’approprier et s’établir dans un espace qui était devenu complètement insignifiant après les révolutions sociales des années 60.

Alors que le monde était en train d’explorer le mouvement Punk soutenu par la théorie Situationniste, Andy avec Karl dans de nombreux cas, dans la fréquentation et l’observation, ont bâti un récit stylisé et glamour sur les ruines de l’aristocratie Française du XVIIIe siècle, les studios de tournages et les backlots Hollywoodiens des années 30.

Depuis, nous avons nommé cette génération sur Instagram, "les nouveaux illettrés".
Galerie
Publié le 18/09/2017