Art

Glenn O’Brien’s TV Party [Nostalgie Contemporaine]

+1+2+3+4+5

Notre collaborateur le plus fidèle était au côté de Glenn O’Brien lors des enregistrements des émissions TV Party. Il en garde un souvenir amusé mais à ses yeux tout ceci est d’une NOSTALGIE passéiste insupportable. C’est si vieux. Si loin de notre réel. Pourquoi porter aux nues ce qui n’est plus ?
TV Party a juste laissé de 1978 à 1982, la libre parole à de jeunes artistes, musiciens, poètes, écrivains, ni plus, ni moins.
Pourtant, plus de 30 ans après, il reste la source principale des culturo-mondains parisiens comme Olivier Zahm et Andre Saraiva. C’est leur summum du cool. Il fait tout ce dont ils rêvent. Il va publier ses tweets dans un livre tout en écrivant un script sur Andy Warhol au côté de qui il a commencé sa carrière de journaliste. Il a aussi fondé un groupe de rock, coécrit un film avec Jean-Michel Basquiat (qu’il a présenté à Andy Warhol) et a imaginé des campagnes publicitaires pour Calvin Klein, Armani, Nike ou Swatch.
Quoi de plus normal pour celui qui a commencé sa carrière en travaillant pour Andy Warhol à Interview Magazine, à la fois comme rédacteur en chef et directeur artistique au début du magazine. Il a poursuivi chez Rolling Stone. A la fin des années 70, il est revenu à Interview en tant que chroniqueur, chargé de la musique et de la culture dans «Glenn O’Brien’s BEAT» qui a duré 12 ans.
Comme nous vivons dans une nostalgie permanente encore en 2015, son émission TV Party est relancée. Regardons le résultat réalisé dès 1978…puis en 2014-2015 (il y a un monde…)

TV PARTY MANIFESTO

This was published in the first issue of Bomb magazine in 1981. Although TV Party never offered a field of candidates, we did get a few points in the air. The ideas here are still relevant. President Obama’s standoff with intransigent and obstructionist Republicans and the complete lack of reform in the institutions that created a global financial catastrophe have demonstrated that our present form of “government” doesn’t work. Not to say I told you so, but the following manifesto outlines in broad and amusing strokes the nature of our problems, and this manifesto, along with what’s happening with Occupy Wall Street and its kin around the globe suggest possible solutions. Democracy, in its earliest and purist form, executed Socrates. And we’ve only made it worse since then. Let’s try something new! G.O’B.
Galerie
Publié le 20/08/2015