TV

Les 10 poufs du PAF 2018

+1+2+3+4+5

Les classements. Tellement rédhibitoires. Tellement de mauvaise foi. Surtout lorsqu’ils concernent les femmes. A l’heure de la délation des porcs de tout bords, il n’est pas de bonne augure de ne pas participer à ce sursaut féministe mondial. Mais on ne peut pas résister à l’agacement que suscite chez nous quelques jeunes femmes sûres de leurs attributs. Celles qui selon nous ne font justement pas honneur à la femme. Des filles-seins cathodiques pour qui les dessous de la télé n’ont plus de secrets. Elles sont agaçantes, narcissiques, calculatrices, vulgaires et souvent arrogantes, voici les 10 poufs du PAF 2018 :

Agathe Auproux
A côté d’elle, Cyril Hanouna est un polytechnicien. Son inculture est à l’image de son arrogance.
La seule journaliste française qui ose commencer sa bio sur Wikipedia par « journaliste Francaise de télévision. Connue pour sa participation à l’émission Touche Pas à Mon Poste ».
Que rajouter de plus? Ha si elle a joué à la playmate pour Le Tag Parfait. On pense à ses futurs enfants « dis maman qu’est ce que t’a fait de ta jeunesse ? » Ben ça:

Ophélie Meunier
Mesquina. La pauvre.

Ayem Nour
« Vulgarité : Caractère de quelqu’un, de quelque chose qui manque de distinction, de délicatesse, qui heurte le goût, les bienséances ». (source Larousse)

Sandrine Calvayrac
La jeune femme affirme avoir suivi une formation de journaliste. En réalité c’est une chroniqueuse beauté. Mais en 2018 à la télévision française, chroniqueuse beauté = journaliste. Comment ne pas saluer une « journaliste » quasi reporter de guerre qui a su tester des rouges à lèvres, des eye-liner et des fonds de teint sans peur? Respect.


Caroline Ithurbide

Depuis qu’elle a décroché un rdv avec Bolloré, étrangement elle a un temps d’antenne.


Laurence Ferrari

Son cv ? EFAP Lyon: LOL

 

Cristina Cordula
Quand on vous invite dans les diners en ville uniquement pour vous entendre dire « c’est magnifiiiiiiiiiiique » en bout de table, c’est que votre carrière de pouf du PAF est en train de prendre fin. Etre payée pour devenir sa propre caricature,  voilà un signe de talent. 

 

Zazie
Quand on est une quinquagénaire et qu’on essaye de ressembler à une jeune fille de moins de 20 ans. La tragédie est de mise. Non le Botox n’est pas pour tous. A trop vouloir ressembler à une jeune fille en fleurs, on termine dans les 10 poufs du PAF.

 

Iris Mittenaere
Quand on sait que Matt et Kev lui sont passés dessus impossible de l’écouter. La gêne prend le dessus sur la taille de son bonnet…C, D, ou E ?  On  a juste envie d’attraper une épingle à nourrice et de lui dégonfler ses deux ballons de baudruche pensant naïvement que ça lui fera perdre son melon.

 

Jean Marc Morandini
« J’avais peur. Je ne pouvais de toute manière pas fuir étant enfermé dans la radio, ni hurler étant tout seul. Tout cela s’est joué en quelques secondes dans ma tête. J’étais petit, je pesais 40 kilos à peine, et il était face à moi, imposant comme un ogre. […] Il a éjaculé sur moi, a pris un mouchoir pour s’essuyer, et m’en a tendu un pour me laver à mon tour. »
Témoignage d’une des victimes mineure de Jean-Marc Morandini.

"On ne naît pas femme : on le devient"
Simone de Beauvoir
Galerie
Publié le 28/02/2018