Animation

Les VR Junkies prennent le pouvoir dans un film prédictif magistral

+1+2+3+4+5

Ce film a été réalisé en 2015 mais il est on ne peut plus d’actualité. « Uncanny Valley » est une forme rare d’anticipation cinématographique constitué d’un scénario prédictif qui sort de toute classification existante.

D’une puissance narrative rare, d’une perfection technique ahurissante, Uncanny Valley de Federico Heller conte un futur déjà installé. Les prémices de ce qui suit sont parfaitement ancrés dans notre ère et par ce biais son film prend une tournure tout à fait réaliste. Malgré, les effets spéciaux et les séquences inspirées des jeux vidéos. C’est justement ici que le réalisateur a du génie. Il nous rappelle que si, cette violence existe, mais qu’elle est loin de nous et très proche à la fois.

Ce film, commence sous la forme d’un reportage sur les ghettos du futur, ceux des junkies de la VR réduits à l’état de clochardisation et rejetés par la société. Des parias que le monde réel ne satisfait plus et qui cherchent à assouvir leur pulsions online.
Jusqu’ici rien de bien nouveau dans le scénario, un basique de la SF. L’énorme différence est que le réalisateur va plus loin et nous porte vers une nouvelle possibilité. Celle ou le monde virtuel ne serait pas si virtuel que cela et que nos avatars seraient contrôlés par d’autres forces que celles de nos pulsions destructrices. Un joueur expert découvre que la ligne entre les jeux et la réalité commence à disparaître. La guerre de la pensée a déjà commencé, celle qui va suivre va être celle du virtuel contre le réel, mais ne serait-ce pas la même chose finalement ?

Nous reviendrons prochainement sur Federico Heller, le réalisateur prodige de la science-fiction de demain . Né en 1984…

La Réalité Virtuelle... est ma seule réalité. La première fois que j'ai essayé... je me suis dit : "Plus jamais je m'ennuierai." 17 h de combat par jour, une centaine de tué, 8 à 10 décès. Support des cinq sens. Immersion à 360 degrés. Ressenti de la douleur. Je me lève, vérifie mes stats, et je vais sur le champ de bataille. Ma vie hors connexion est simple. Je me connecte là. Je dors là. La salle de bain est là et c'est tout. J'ai pas quitté cette maison depuis... quelques années facile. J'ai eu affaire à la Justice, dans le passé. Grâce à la RV, je peux m'exprimer. Exprimer ma colère sans mettre en danger qui que ce soit. Je peux enfin être moi-même sans risquer la prison. Mon travail consiste à apporter une aide psychologique dans les quartiers d'accros à la RV. Honnêtement, ils n'ont aucune envie de faire partie de la société. Et, en voyant leur état actuel, ils n'y ont pas leur place. Je n'aime pas être au contact des gens. Je sais pas vraiment quoi dire ou quoi faire. Le jeu est... C'est plus simple. Les gens... n'y sont que des cibles. Allez ! Allez ! On a perdu un autre homme. 1-3, remettons-nous en formation. - Une autre horde approche. - Bien reçu. 6-5, direction sud-ouest, à vous. November, pourquoi restez-vous planté là ? - Vous fixez quoi ? - Allez-y sans moi. - Compris. - Continuons à un bon rythme. La cible devrait être en vue d'un instant à l'autre. À quoi vous jouez ? Arrêtez ! Vous tirez dans le vide ! SUPPRESSION DES FILTRES Qui êtes-vous ? Qu'est-ce qui cloche, soldat ? À qui parlez-vous, bon sang ? J'ignore quel est son problème, mais il reste planté là. Restez sur le bon canal. Y a un autre fantôme à l'intérieur. La vie a des limites... ... c'est trop lent. Y se passe rien. C'est trop calme. - Ennuyeux. - On se sent seul. - Déprimant. - J'aime pas. Je veux que ce soit aussi intense que possible. Aussi réel que possible. Fantôme à 4 min de votre position. Assaut frontal imminent. Soyez prêt à recharger.
Galerie
Publié le 05/03/2018