Pictures

De l’inconvénient d’être né par Virgile Texier

+1+2+3+4+5

« Tout ce qui vit fait du bruit » pourrait être le sous-titre du dernier film de Virgile Texier.
Les éléments constitutifs, est le titre choisi par le réalisateur pour illustrer un court-métrage destiné à figurer dans une exposition. Sans contraintes aucune, pour la réalisation de ce film d’art,  le réalisateur s’est retrouvé en panne sèche. Jusqu’à un déjeuner avec sa mère, une après-midi où il faisait beau. Elle lui avoue qu’elle n’a pas été désirée par ses parents, qu’elle est issue d’un « accident ». Pour la première fois, Virgile se rend compte de ce qui constitue réellement sa mère. Sa vérité cachée, cet élément majeur qui fait qu’elle est Elle.
Dans une frénésie il appelle des gens de son entourage et décide les faire parler face caméra en se livrant sur sa propre histoire maternelle.
Il dit qu’il a réussi à filmer la vérité, qu’il n’a rien trouvé de plus beau à capturer.

Au fond, Les éléments constitutifs est un film sur la culpabilité, sur « l’inconvénient d’être né », sur la difficulté de vivre.
Virgile Texier met en lumière des jeunes hommes et des jeunes femmes, livrés à eux-mêmes, à leurs souffrances et cette douleur qui les rend beaux. Une galerie de personnages incandescents dont certains nous touchent plus que d’autres comme La fille du chapitre 2, qui exhibe son corps devant des noctambules embrumés, celle qui veut séduire par dessus tout parce qu’elle est née d’une suite de hasards. Le Hasard et la coïncidence, ces mots qui ont été inventés par l’homme pour mettre à l’intérieur tout ce qu’ils ne veulent ou ne peuvent pas saisir.

Quand à la structure de ce film, on sent que le réalisateur ne s’en est pas remis au bon vouloir dudit hasard.  Il bouscule les codes de la narration en mélangeant interviews, semi-fiction, en écrivant des histoires de vies sur ses images, comme ses questions de l’intervieweur (lui) qui sont vues à l’écran mais pas entendues. Les temps et les contre-temps sont magnifiquement orchestrés, que cela soit en terme d’images ou de sonorités. La musique des jeunes êtres se fait tantôt silencieuse, tantôt assourdissante, sur fond de Jean-Sebastien Bach, et son prélude.
Car après tout qu’est-ce que la naissance si ce n’est un prélude à la vie? Les éléments constitutifs est un film poétique et contemporain sur les sautes de rythmes de l’existence, et ses modulations inattendues.

 

"Le secret de la vie est la souffrance. C’est ce qui se cache derrière toute chose."
Oscar Wilde
"Si l'attachement est un mal, il faut en chercher la cause dans le scandale de la naissance, car naître c'est s'attacher. Le détachement devrait donc s'appliquer à faire disparaître les traces de ce scandale, le plus grave et le plus intolérable de tous."
Emil Cioran
De l'inconvénient d'être né
Galerie
Publié le 06/10/2015