Mode

YSL/JAMES BORT – L’ASSOCIATION DE L’ART ET DE LA PUB

+1+2+3+4+5

Alors que YSL avait largement déçu avec sa publicité officielle pour sa nouvelle fragrance, Manifesto, la marque de luxe revient en puissance, sur le même produit, et bouscule les lignes.
En laissant carte blanche à James Bort pour tricoter un monde autour du parfum, Yves Saint Laurent apporte du jamais vu. Carte blanche pour une telle marque, c’est comme si les ingénieurs de la NASA faisaient leurs calculs à la louche. Ou comme si les politiques ne basaient leurs discours que sur leurs convictions.
Mais le résultat devrait démocratiser le phénomène, en tout cas on l’espère. Deux minutes avec Sarah Seewe, en femme YSL, et un manifeste qui en est vraiment un.
Ici, James Bort nous propose un univers entier. Un roman photo complexe, un méandre amoureux et une héroïne bisexuée. Une réelle prise de risque pour la griffe. Or la prise de risque paye, à une époque où les ficelles des calculs et des sondages sont devenues trop grosses pour des spectateurs experts.
Messieurs des agences de communication, nous le clamons ici depuis des années, l’avenir de la com’ passera par les artistes ou mourra. Car le peuple d’aujourd’hui exigent du beau et du vrai, un cocktail que seul l’art sait servir.

Galerie
Publié le 21/11/2012