Ads

SUBURBANISM: THE SOFT-CARPETED WORLD [FASTER]

+1+2+3+4+5

Derek Zoolander a pris un selfie avec Hansel et la rédactrice en chef de Vogue US, Anna Wintour aujourd’hui. Ils étaient ensemble en backstage avant la défilé Valentino women automne/hiver 2015-16 à Paris. Blue Steel et Le Tigre ont également défilé. Un événement qui représente parfaitement le cercle infini des Suburbanist. Les accords d’intérêts des multiples corporations de Suburbanist agissent dans une fade transparence aujourd’hui. À commencer par Paramount Pictures, puis Conde Nast et enfin Valentino qui appartient à Mayhoola for Investments, un groupe financier Qatar, et vous avez là la matrice de propagande. Et ils ont pensé un événement digital structuré. Un spectacle pensé pour être capté par un iPhone utilisant Instagram, propriété de Facebook. Le scénario de la réalité était un message programmé, présenté avec un poids énorme, mais sans le moindre intérêt. Entre le vestiaire, le podium et les informations données, vous avec une construction conceptuelle que nous appelons Le Soft-Carpeted World. C’est le centre de contrôle de l’industrie de la mode. Fashionworld.

Blue Steel (Ben Stiller), Le Tigre (Owen Wilson), Anna (Anna Wintour) en sont les leaders. Le duo de designers de Valentino, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccoli dans cette scène, joue les figurants. Les acteurs jouent toute la scène avec cette étrangeté qu’ont les adultes quand ils savent qu’ils posent. Ils comprennent qu’ils ont été réduit au rang de donnée numérique. Apple, Facebook et Google contrôle tout ici. Et ils garderont la main sur la culture globale dans un futur proche et éloigné.

Le conglomérat hollywoodien, les marques de luxe et les médias de masse, Conde Nast ici, ont très rapidement, plus vite qu’ils ne s’y attendaient, perdu le contrôle de l’agenda de la création culturelle. Les Suburbanist du nord de la Californie ont pris le contrôle total de la production, de la distribution et de la hiérarchie qui constituent la route de notre culture consumériste globale.

La fashion week parisienne a été envahie et débordée par les opérations quotidiennes des Suburbanist américains. Cela inclus Kris Kardashian Jenner, Kim Kardashian, Kendall Jenner, Kanye West, Gigi Hadid, Karlie Kloss, Jared Leto et Terry Richardson. Ils ont été assistés par leurs agents britanniques, qui, cette saison comme toutes les saisons, impliqués Katie Grand, Jefferson Hack, Stella Tennant, Eddie Cambell, Cara Delevingne, Alexa Chung et la toute nouvelle représentants des Suburbanist UK, Lotte Moss. Nous devons également mentionner les agents parisiens appelés cette année pour créer un décor de coolitude, Olivier Zahm, André Saraiva, Camille Bidault Waddington, Thomas Lenthal, Jennifer Eymere et Sarah Andelman. Apparu avec grâce, style et absolument ingénue au premier rang des défilés : Jane Birkin.

Les créateurs, les top models, les blogueurs, les muses, les journalistes et les photographes sont relégués au rang de second rôle ou figurants. La plupart des gens assistant à ces spectacles sont de simples décors. Les propriétaires du Fashionworld et leurs exécutants de plus en plus nombreux jouent, comme dans tout bon soap opera, un rôle qui fut vital mais qui vieillit aujourd’hui.

Le jeu saisonnier pour décider quel créateur dessine quelle collection devient une distraction qui s’affaiblit. Le premier rang a remplacé le podium comme lieu où l’action se déroule. La visibilité a remplacé la créativité.

Les mathématiques du Fashionworld. Des millions de followers ont dépassé les créateurs cette année. Les 60’s, 70’s, 80’s et 90’s ont remplacé une idée.

La série de quatre concerts de Kanye West à la Fondation Louis Vuitton était un algorithme pensé pour placé et poussé les informations voulues par le réseau de Suburbanist. En comparant les statistiques des défilés Saint Laurent, Dior, Margela, Givenchy, Celine et Chanel est tout ce que recherche les travailleurs du Fashionworld. La comptabilité a dépassé l’originalité.

Le seul instant remarquable de la fashion week parisienne n’est pas du fait d’Hedi Slimane, John Galliano, Raf Simons, J.W. Anderson, Nicole Phelps, Tim Blanks ou Suzy Menkes. Le système Suburbanist les a transformé en codeurs. Invisibles pour la plupart, sans intérêt pour la majorité.

Le joueur principal de la fashion week parisienne était le P.-D.G. de LVMH, Bernard Arnault. Interrogé sur la performance de Kanye West au sein de son nouveau lieu de propagande, il répondit : « Il est formidable », tout en signant ses mots d’un pouce dans le plus pur style Terry Richardson. Même les apparences et la manipulation du co-fondateur d’Instagram et P.-D.G, Kevin Systrom et son organisation de l’institut Purple, ne peuvent pas dépasser le texte parfaitement récité de Mr. Arnault.

Steve Oklyn
10 mars 2015

Galerie
Publié le 10/03/2015