Ads

Mike Figgis réalise un film sans agence et sans budget et ça se sent…

+1+2+3+4+5

Mike Figgis vient d’offrir dix minutes de film à celle qu’il appelle la mère des Blogs de Mode, Diane Pernet.
Comment, il existe une mère des bloggeuses habillées avec des sacs poubelles à sapin ? Et nous n’étions pas au courant ? Bon, essayons de faire confiance à ce réalisateur généreux qui lui a donné deux jours de tournage pour l’aider à vendre son nouveau parfum. A défaut de sentir ce nectar à l’esthétique morbide, on a pu voir ce film sans budget mis en scène par un maître de l’image mode. Le résultat ? Malheureusement à l’image de la vendeuse de parfum. Ennuyeux, faussement tape à l’œil avec des références télescopées, sans aucun supplément d’âme. Le casting ne rattrape pas l’affaire et si le film n’était pas signé par Mike Figgis on penserait à un médiocre court-métrage d’étudiant, au mieux. De ceux qui ont juste la moyenne, parce qu’on sent bien l’idée de départ mais que le travail n’est pas là…

La solution du monde de la mode est de compter sur le passé grâce à la Nostalgie et au Népotisme au lieu d'affronter le présent pour créer un futur pertinent.
Galerie
Publié le 12/01/2016