Ads

L’héroïne de Final Fantasy XIII devient l’égérie 2016 de Louis Vuitton

+1+2+3+4+5

Il y a des signes qu’il ne faut pas manquer. Pour comprendre que les frontières sont en train de totalement disparaitre entre l’industrie de la mode et celle des jeux-vidéos.
La nouvelle qui va changer le marché ? L’héroïne de Final Fantasy XIII devient la nouvelle égérie de Louis Vuitton. Ça peut paraître anecdotique, voir complètement futile et dérisoire au regard du monde, mais il n’en est rien. Même si notre société n’a pas un besoin vital de modèles, de créateurs de mode, d’ambassadeurs de marques, et encore moins de la cabale du monde de la mode dont le seul but est l’auto-récompense, l’auto-congratulation, toujours au détriment de la communauté et en particulier de la jeunesse mondiale. Surtout lorsqu’on parle de gaming. Il faut avouer que cette annonce va bouleverser une économie qui a mis plusieurs décennies à se renouveler. Par exemple, maintenant que l’égérie de Vuitton est virtuelle, que vont devenir les mannequins d’ici 10 à 20 ans ?
En signant un partenariat avec le studio Square Enix pour créer la prochaine campagne promotionnelle de la marque Louis Vuitton, l’industrie sait maintenant où vont partir les investissements. Et il y a beaucoup de métiers qui risquent de changer, ou pire de simplement disparaître. Nous, nous voulons rappeler à Nicolas Ghesquière et Bernard Arnault que ce dont le monde a besoin, c’est de leadership, pas de publicité. Et que les égéries soient réelles ou virtuelles ne change rien, un produit reste un produit.

Le monde de la mode est une construction artificielle. Les sociétés et les familles impliquées dans le maintien de cette illusion depuis la fin des années 80 existent comme une ploutocratie mondiale. Des milliards de dollars sont en jeu. L'illusion de l'importance de la mode pour tous est acceptée sur un niveau presque religieux. Anna Wintour avec le plein soutien de son employeur Condé Nast a construit un récit mythique d'invincibilité. Il est important de comprendre qu'il est simplement un récit. Il est un fantasme. Il est un rêve induit visuellement. L'objectif de la matrice de la mode-industrielle est de faire grandir sans cesse leur système d'images alimentées par votre identité. Là réside le danger. Les principaux opérateurs de l'industrie de la mode sont juste une classe de bavardage désespérée qui dépend de votre temps et de vos ressources financières pour survivre.
Galerie
Publié le 02/01/2016