Cinéma

Le film publicitaire qui peut devenir un cas d’école !

+1+2+3+4+5

Ce film publicitaire va sans doute devenir un cas d’école. Grâce au réalisateur Nick Ball qui a su raconter une histoire sans mentir aux spectateurs une seule seconde. Commandité par l’excellente agence Kayser&Co pour la marque d’alcool 19 Crimes, le film raconte l’histoire de milliers de détenus qui ont été exilés d’Angleterre en Australie pour des crimes commis entre le 18e et 19e siècles. Ça n’a pas l’air très vendeur expliqué comme ça. Pourtant, on est face, ici, à un tour de force publicitaire. Une prouesse créative. A la hauteur de l’émotion suscitée.
Ce film est puissant, extrêmement bien réalisé avec une lumière à couper le souffle, forcement d’un coup on a envie d’un boire un…Vous allez comprendre très vite pourquoi…

John Boyle Reilly

Sometimes the good intentioned get into no good situations. Such is the story of John Boyle O’Reilly. Irishman by birth. Poet and activist by passion and trade.

In 1867 John Boyle O’Reilly was banished from England to Australia on the Hougoumont - the last ship to transport convicts to the down under British colony. He was sentenced to 20 years of servitude for his role in the Fenian Conspiracy - an uprising against British rule in Ireland.
The 19 Crimes

The men featured on our wine labels are not those of fiction. They were flesh and blood. Criminals, artists and scholars. In history, they share a bond – receiving “punishment by transportation” for violation of one of 19 crimes and becoming the first settlers of a new nation.
Galerie
Publié le 08/06/2015