Ads

F**k Brands : l’escroquerie publicitaire de la rentrée

+1+2+3+4+5

Qu’il est simple pour un rappeur de perdre son honneur. Qu’il est simple pour une agence de communication de passer pour des bouffons. Qu’il est simple pour un duo de réalisateurs de devenir racoleurs. En lançant la marque F**k Brands (qui « nique ton style, ta mode, ta marque ») le rappeur Guizmo, l’agence BETC et les réalisateurs Quentin et Julien viennent implicitement de mettre un terme à leurs carrières respectives.
Pour se positionner comme une marque contestataire et anti-conformiste (« qui se veut être le reflet de la jeunesse d’aujourd’hui » [lol]) vous auriez dû lire avec beaucoup plus d’attention le premier communiqué de notre collectif 99% YOUTH. Pour mémoire :

FUCK THEM ALL est une campagne stratégique visant à présenter un message qui devrait bouleverser la perception qu’a le public de son rapport avec le MONDE DE LA MODE, désignant ici le complexe mode-art-société-industrie. On pense actuellement que la Gauche a atteint une position de dominance politique et culturelle depuis les années 1960 par le biais d’une Révolution silencieuse. Nous nous employons à révéler en quoi le radicalisme, sous le masque du libéralisme, constitue en fait une contre-révolution réussie dominée par des modes visuels sophistiqués de contrôle de la population.
Le contenu informatif et culturel des biens de consommation est conçu non pas pour libérer la personne mais bien pour l’asservir. La mode, l’art et l’activité sociale sont organisés pour régenter la conscience de soi émergente de l’individu.

Techniquement, une nouvelle classe d’experts et de gestionnaires a, de l’intérieur, pris le contrôle du réseau mondial d’alliances occultes du MONDE DE LA MODE, administré par ses techniciens de la réforme de la pensée. Le MONDE DE LA MODE (ou Culture de masse) fonctionne dans un paysage d’intellectualité de masse. L’objectif des gestionnaires est de définir et de fixer des normes culturelles, modes, goûts, normes de consommation et surtout, l’opinion publique. Nous nous faisons tous baiser. L’objectif de 99% YOUTH est de créer des messages qui motivent en toute transparence, des messages capables de révéler la valeur inhérente à toutes les rencontres et expressions qui nous sont propres. Nous nous sommes rencontrés et organisés au sein du Deep Web.

Nous avons étudié en profondeur et traversé des décennies de changement de paradigme. Nous sommes formés à produire et diriger expertement nos pensées, d’abord immatériellement avant de les transférer de manière invisible. L’ironie puis le nihilisme sont nichés au cœur des transformations de masse. Les pôles auxquels les ères se repaissent de crises préfabriquées. Nous nous sommes rassemblés pour naviguer dans des océans de données. L’espace étant devenu l’arbitre de la valorisation extrême, nous disons MERDE À L’ESPACE. La visibilité s’étant substituée à l’introspection, nous disons MERDE À LA VISIBILITÉ. Une fois que vous pourrez clamer sans crainte MERDE À WARHOL, les chaînes commenceront à tomber. Tout et tous sont actuellement aux mains des héritiers, nous disons MERDE AU NÉPOTISME. De Newhouse à la « Kimye house », nous disons MERDE À TOUS. 99% YOUTH accueille toutes vos idées et opinions.

Q. Pensez-vous que nous soyons mal informés ? Q. Pensez-vous que nous soyons naïfs ? Q. Êtes-vous gênés par ce que nous nous employons à faire ? Nous vous mettons au défi d’entamer un dialogue. 99% YOUTH est engagé envers des SOLUTIONS HORS-LA-LOI. Notre révolution est invisible.

IMAGE d'ecran 2015-09-09 à 14.05.25IMAGE d'ecran 2015-09-09 à 14.05.40IMAGE d'ecran 2015-09-09 à 14.05.58

[SIGNÉ]
99% YOUTH

Everything about the creators of the project, their community, and their platform of expression is infantile.
What they perceive as a statement is just very low level consumer product marketing.

They are trying to be old-school hip-hop/punk. Another project based on nostalgia for a culture that these imitators would never be accepted by.

I find them, their products, the video and the statement irrelevant. My gut feeling is that all of them involved want the brands but for myriad reasons the products and the lifestyle is beyond
their reach.

When 99% YOUTH states FUCK THE ICONS, FUCK THEIR FICTIONS, and FUCK THEM ALL. We are drawing a philosophical line in the sand.
If a person decides to crossover to THE FUCK MOVEMENT side in opposition to the side occupied by FASHIONWORLD, life will be very different for that individual. They have begun to be aware of the massive propaganda machine that has been constructed to both spread the dark virus of brand worship and brand addiction.
To be clear F**K BRANDS does not even have the strength of conviction to state FUCK BRANDS.

The F**K BRANDS project is like children playing war, it is just play. Imaginary guns shooting imaginary bullets.
Galerie
Publié le 09/09/2015