Ads

David Bertram réalise et compose en Dior Mineur

+1+2+3+4+5

Quand un réalisateur devient papa, son œil change, forcement. Et c’est ce qui est arrivé à David Bertram qui vient de signer un film charmant et accrocheur pour Baby Dior, bien loin de son esthétique très spécifique en noir et blanc. Tourné à la piscine Molitor, le film est une ode à l’innocence et à l’incandescence de l’enfance. Qu’il est bon ce temps de la naïveté retrouvée. Du premier souvenir de la première photo volée en passant par nos premières lunettes colorées. Dommage, malheureusement, que le temps ne fasse jamais machine arrière, pour nous autres grands enfants.

IMAGE d'ecran 2014-11-24  18.16.52 IMAGE d'ecran 2014-11-24  18.16.56 IMAGE d'ecran 2014-11-24  18.17.20 IMAGE d'ecran 2014-11-24  18.17.26 IMAGE d'ecran 2014-11-24  18.17.32

« Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours... »
Marguerite Duras
« L’enfance est innocence mais aussi négligence, c’est un recommencement, un jeu, une roue libre, un premier mouvement, un Oui Sacré. »
Friedrich Nietzsche
Galerie
Publié le 24/11/2014