Art

Je peux me prendre en photo seins nus dans ton lit ?

+1+2+3+4+5

C’est en substance la question qu’a posé à ses amis, sa famille et à des inconnus l’artiste Julia Parks lorsque lui est venue l’idée de créer The Bed Project, une série de photo à caractère exploratoire sur l’intimité des gens dans leurs piaules. Seins nus, la demoiselle s’invite dans plus 60 lits, et se photographie avec les gens qui eux sont pour la plupart habillés.

On imagine facilement en voyant la jeune femme pourquoi peu d’hommes ont refusé mais ne soyons pas mauvaise langue. Car le travail de Julia Parks est vraiment intéressant, non pas par sa créativité, mais par sa capacité à s’approprier l’autre, ou le travail des autres.

En parcourant son site on découvre un « hommage » au « Goodbye to Boats » de l’immense John Baldessari, qui honnêtement aurait pu se passer de voir le jour.

Ou encore son « Walking the dog project » qui une fois n’est pas coutume, n’est pas sa création mais celle de Keith Arnatt, un photographe qui entre 1976 et 1979 à pris quelques 200 photos de chiens. Elle a simplement refait la même chose avec une variante, elle a demandé aux propriétaires des chiens qu’elle a photographié de la photographier elle aussi avec leurs chiens…

On citera pour finir le Tokyo Sign Project, ou l’artiste se photographie elle-même (pardon elle se « documente elle même »)  dans les rue de Tokyo avec un panneau blanc dans les mains … Vous avez dit égo ?

This is a project where I documented myself holding a blank sign across Tokyo. Taken in 2013

Galerie
Publié le 15/06/2017