Photographie

Emma Gruner élève sa sexualité au rang d’art

+1+2+3+4+5

Elle est née en France mais a choisi l’Angleterre pour travailler en paix. Née en 1982, Emma Gruner a conceptualisé son corps comme une arme artistique. Depuis, elle joue sur une représentation sexualisée d’elle-même. En montrant une forme d’altérité, projetée à travers l’événement performatif de ses photographies.
La maladresse palpable du travail souligne cette contradiction dans sa divulgation de quelque chose de plus candide habituellement enterré dans la périphérie de l’événement performatif de l’auto-portrait. Ici, l’action performative est au premier plan sur le résultat esthétisée commun pour révéler une exagération de soi.
Bien que son travail fait référence incontestablement à des idées relatives à l’exhibitionnisme, il souligne tout de même une certaine insécurité (une vulnérabilité?) quant à son affichage public.

Galerie
Publié le 27/07/2016