Photographie

Avec François Villevielle il n’y a qu’un pas de la Roumanie à la pop parisienne

+1+2+3+4+5

François Villevielle du groupe Elephant est aussi photographe. Il fait de la photo depuis toujours et ça se voit. Sa dernière série est un trip en Roumanie très touchant. Comme il le confie, « en sortant de Bucarest, j’ai d’abord marché en direction d’un immense terrain vague bordé de maisons, de baraques en bois et d’endroits plus ou moins abandonnés. Je suis allé au bout je crois puis je suis retourné sur mes pas. Je les ai rencontrés là, à bord d’une petite voiture électrique. C’est en sortant de la ville, dans cette périphérie, que j’ai croisée la première famille de roms. Bois, terre, trouble urbain et tee-shirts griffés. J’avais entendu parlé des Palaces de roms. Je savais que ces châteaux d’apparat étaient les territoires rêvés des familles roms ayant su organiser leurs biens et trouver de quoi s’enrichir. Des échafaudages de céramique, de briques rouges et de bois peint; des monument sacralisés. Je m’éloignais de la ville en voiture jusqu’à découvrir enfin un de ces villages fait de palaces rafistolés, d’enfance et d’objets en cuivre. Un homme s’est approché de moi pour me présenter sa famille et l’intérieur de son château, vide. Le chef de famille m’a dit qu’il ne finirait pas son palais car ça porterait le mauvais œil d’habiter dans une maison dans laquelle il n’y aurait plus de travaux à faire… »

f1010005

f1020021

f1020020

f1020019

f1020016

f1020013

f1020012

f1020011

f1020008

f1020005

f1020004

f1020002

f1010025

f1010020

f1010018

f1010014

f1010013

f1010012

f1010011

f1010008

f1010007

Galerie
Publié le 22/11/2016