Clip

La génération Y vient de trouver son clip

+1+2+3+4+5

Etonnant de découvrir ce clip du groupe Point Point réalisé par Jodeb (Jonathan Desbien, réalisateur à suivre absolument) et de se dire que ce bijou est francophone.
Plutôt court-métrage que clip, le titre Life in Grey est une allégorie ensanglantée sur la génération Y, ses utopies et ses dérives.
Génération jouisseuse mais aussi désespérée que désinvolte qui n’a jamais vécue sans le Sida et les nouvelles technologies. Aussi appelée « digital natives », génération des jeux vidéos qui a grandie devant les films d’animations japonais.
En quête de plaisir, on part à la rencontre d’un personnage féminin qui va mettre en scène une chorégraphie morbide avec une bande de jeunes filles.
Pendant 7 minutes, succession de plans éthérés, on pense à American Beauty et Virgin Suicide, on sait que ça va mal finir mais on ne sait pas comment. La danse ponctue des images de saouleries adolescentes, de baignades au bord d’un lac et de désirs de liberté fabriqués. Très rapidement on sent la tension, et dans les flairs déboule une architecture parfaite composée de corps , puis Matrix débarque par magie, jusqu’à la mort par éventration. On pense du coup à Mishima, ce réalisateur japonais fou qui avait préparé son suicide millimétré pendant une année qui s’est fait « Seppuku » dont Marguerite Yourcenar dira « la mort de Mishima est l’une de ses œuvres et même la plus préparée de ses œuvres ».
Le réalisateur à mis en scène une forme de critique de la génération Y dont on imagine qu’elle préfère le suicide imposé de ses congénères que sa propre mort.

 

« Le titre et la chanson m'ont donné envie d'écrire une histoire sur la génération Y et la façon dont elle souhaite desespérement réaliser l'oeuvre parfaite, l'accomplissement ultime pour le regard des autres (...)
J'aime à penser que ce clip raconte comment cette génération à été influencée par leurs parents qui ne cessaient de leur répéter à quel point ils étaient uniques. Je voulais créer un personnage ridicule, malheureusement désespérée et manipulateur qui pousserait cette obsession pour les limites; la mort comme une performance artistique."
Written and directed by Jodeb
Cinematography by Kristof Brandl
Victoria: Victoria Diamond
Amy: Amy Gardner
Dancers: Jasmina Parent, Brittany Fine, Laurie-Ann Lauzon, Miranda Chan, Saskya Pauze-Begin, Sarah Steban, Catherine Dagenais-Savard, Shanie Blais
Producer: Vlad Cojocaru
Production manager: Max Walker
Executive producers at Vision: Stacy Vaughan, Geoff Mclean
Executive producer at Antler: Sach Baylin-Stern
Video commissioner: Kevin Kloecker
Choreographer: Amy Gardner
Stylist: AJ Helie
Steadicam operator: Hugo Longtin
1st AC: Anthony Hunneault
Art director: Greg Nowak
Art directors assistants: Patrick Binette, Christian Beaudoin
Make-up/Hair: Jessica La Blanche, Catherine Lemay
Production assistants: Stefan Petrisor, Alex Negru
Sound design, additional music: Nicolas Petitfrere
Editing, colors, VFX: Jodeb
Additional VFX, digital cleanup: Paul Laberge
Point Point management: Jordan Cardoso
Label: OWSLA + Record Record
Produced by Antler Films and Vision Films
Galerie
Publié le 25/01/2016