Clip

Juliette Armanet : Révélation musicale 2016 !

+1+2+3+4+5

On a créé APAR.TV pour découvrir des artistes comme Juliette Armanet. C’est à nos yeux la révélation musicale française de l’année. Son premier morceau « L’amour en solitaire » ne vous laissera pas de marbre, c’est impossible, et si c’est quand même le cas, ne restons pas en lien. Parce que de la même façon qu’on doit se méfier des gens qui n’aiment pas le chocolat, nous de notre côté, on se méfiera toujours de ceux qui peuvent avoir l’outrecuidance de ne pas aimer Juliette Armanet.
En même temps comment résister face à l’union parfaite de Carly Simon, Joni Mitchell, Carole King, Françoise Hardy et Véronique Sanson… Et puis comme nous le confie l’homme à l’oreille en or qui nous l’a fait découvrir : « Si elle tient debout dans ce monde de brutes, elle ira loin. De l’autre côté du désert. » Avant d’ajouter :


On adorerait un duo Juliette Armanet et Sébastien Tellier qu’on appellerait « l’amour et la violence en solitaire ».

Biographie :
Née en 1984, dans le Nord, à Lille. Famille sympa: Papa jazzman, Maman pianiste classique. // 2005 // Un premier album brutal. Un piano voix: "Ma boucherie amoureuse". Ambiance cabaret, entre spectacle et chansons "à texte". // 2010 // Un deuxième album, baroque: "Hermaphonic". Enregistré au studio CBE avec Frederic Oberland (guitare) et ColinJohnco (machines). Virage plus pop. Quelques concerts sympas, ici et là. // 2014 // Une résidence à la Villa Médicis qui enclenche un virage radical et...un troisième album. En cours de travail.
Un album qui s'appellera: "Bouteille à l'Amour". Clairement, "l'album de la maturité". Un doux mélange entre de l'acoustique, de l'électronique, et des textes enlevés. // Entre temps, des films documentaires pour Arte, pour France Télé, et autres chaines inavouables du petit écran. De la radio aussi, un peu, chez France Cul. // Bref, un parcours entre micro, caméra, et clavier. Et toujours, inlassablement, éternellement, cet amour sans mesure pour la chanson française. Pour les beaux textes, les vrais beaux textes. Et les mélodies qui collent à la tête, comme du chewing-gum.
Galerie
Publié le 01/04/2016