Clip

Je prends de la coke pour travailler mieux, pour gagner plus d’argent, pour acheter plus de coke

+1+2+3+4+5

Préparez vous à suivre la nuit agitée d’un beau gosse cocaïnomane. Le dernier clip de Kill the Noise (feat Feed Me) est un délire visuel qui ne peux laisser insensible personne. Même si le thème de la coke est sombre, le génial réalisateur Brandon Dermer en a fait un objet satyrique très drôle et complètement surréaliste.
Sorte de chronique d’un cocaïnomane de boite de nuit, les plans s’enchainent au rythme du titre en montage cut et successions de plans. Entre lignes de coke, filles qui scandent comme des prêtresses de la came « I do Coke », le personnage principal incarné par Tom Sandoval se retrouve piégé dans des hallucinations de majorettes renifleuses, d’un nez en or géant qui survole un tapis rouge bordé de coke, ou encore au milieu de filles sexy aux nez sanguinolents…
La réalisation du clip donne clairement l’idée que se camer en boite de nuit c’est cool, c’est fun et c’est trippant…Mais quelques détails comme le panneau de fin « I do Coke » qui tremble en une image subliminale pour se transformer en « do not do coke » ou tout simplement les paroles (en substance : « Je prends de la coke pour travailler mieux, pour gagner de l’argent, pour acheter plus de coke ») qui sont si absurdes que seul un ado attardé ne pourrait pas comprendre le second degré…

 

"Le message est que si vous ne faites pas attention, vous pouvez devenir au sens figuré (et littéralement) consommée par votre style de vie de la dépendance"
Kill The Noise
"On avait 2 sacs bourrés d’herbe, 75 plaquettes de mescaline, 5 feuilles complètes d’acide en buvards, une salière à moitié pleine de cocaïne, une galaxie multicolore de remontants, sédatifs, hilarants, larmoyants, criants, en plus une bouteille de tequila, une bouteille de rhum, une caisse de bière, un demi litre d’éther pur, et deux douzaines de Poppers. Non qu’on ait eu besoin de tout ça pour le voyage, mais quand On démarre un plan drogue, la tendance, c’est de repousser toute limite."
Las Vegas Parano
Galerie
Publié le 20/04/2016