Clip

Sai Sai : Enfin un clip qui fait chavirer les coeurs

+1+2+3+4+5

Sai, Sai.
Retenez bien ces deux mots car ils vont bercer votre été. Ou le faire chavirer. Sai Sai, c’est une chanson, une rencontre, une profession de foi, pour la beauté et la lutte pour la vie.
Né de la rencontre entre François-Marie Dru et de la Maison Rose, une association à Dakar qui vient en aide aux femmes et enfants victimes de violences, ce clip est un projet fou, destiné à récolter des fonds pour sauver Diabou, une enfant qui souffrait d’insuffisance cardiaque. Sai Sai c’est l’histoire de sa nouvelle vie, sa résurrection. C’est la première chanson d’un album qui va devenir aussi grand que le courage de cette enfant .
Sai Sai c’est une énergie qui vient du coeur. Un clip magnifique et simple. Des enfants qui dansent, une main tendue, des vibrations, des bras qui se hissent vers le ciel, un chant d’espérance universel, une évidence.
Il y a des langages sans frontières, Sai Sai en est la preuve vivante.

Le coeur est la clé du monde disait le poète Novalis. Alors voyagez maintenant.

« Lors d’un séjour à Dakar en 2016, j’ai fait un concert pour les enfants de la Maison Rose, association qui vient en aide aux femmes et enfants victimes de violences.
Lors de ce concert, j’ai rencontré Diabou, une jeune fille dont la voix et la présence expriment une âme forte et courageuse.
Mais Diabou souffrait d’insuffisance cardiaque et de nombreux problèmes de santé.
Alors l’idée de composer un album avec et pour elle a émergé. Car s’il se réalisait, ce projet pouvait être une belle manière de l’aider et de soutenir l’association.
J ai donc fait plusieurs aller retours entre Paris et Dakar afin de composer et d’enregistrer un album avec elle.
On se retrouvait tous les jours et on chantait ensemble des mélodies qui sont petits à petit devenues des chansons. Puis nous sommes allé à en studio à Dakar et un album commença à voir le jour.
Mais plus on avançait, plus la santé de Diabou se dégradait. Nous ne savions donc pas si nous pouvions aller au bout du projet qui paraissait alors bien dérisoire face à ses problèmes.

Mais grâce à La Maison Rose et à la générosité de nombreux contributeurs sensibles au projet, Diabou a été opéré du coeur à l’été 2017. Depuis une nouvelle vie commence pour elle, et cet élan, elle le chante dans « SAI SAI » ( Lève toi et marche petit bandit !) ».
François-Marie Dru

La Maison Rose est une association qui a été créée dans une banlieue de Dakar pour venir au secours des femmes sénégalaises victimes de violence ainsi que d’enfants abandonnés, enfants des rues. Dans ce lieu à l’architecture protectrice , rappelant un ventre, ces femmes et enfants vont être accompagnés pour renaitre. Pour transformer le négatif en positif, pour trouver un sens à leur vie, pour exister. Peu à peu, le regard des femmes changent, elles découvrent qui elles sont , elles prennent confiance pour finalement repartir profondément transformées vers un nouvel avenir. En 2016, La Maison Rose a pris en charge 75 jeunes femmes et 314 enfants : hébergé 36 bébés dont 26 nés sur place, a assuré l’accompagnement pré/post natal de 125 jeunes mamans. Elle a assuré 730 entretiens personnalisés et animé 805 ateliers psychosociaux, avec en moyenne 11 personnes par atelier. Elle a servi 33.077 repas
Galerie
Publié le 07/06/2018