Clip

L’imposture de la fausse révolution de Depeche Mode filmée par Anton Corbijn

+1+2+3+4+5

Depeche Mode c’était le XXe siècle. Ça ne parle plus à la jeunesse. Il fallait donc que le groupe frappe fort pour son retour sur le devant de la scène. Ils ont alors essayé de se rebeller (en appelant à la révolution) comme les adolescents subversifs qu’ils étaient. Mais avec les cheveux blancs ça marche moins bien, ça sonne aussi faux qu’une campagne pour la marque SUPREME.
Heureusement qu’ils ont sélectionné un tueur (Anton Corbijn) pour signer leur film. Ce dernier a d’ailleurs façonné une grande partie de l’image du groupe.
C’est une chance parce que sur ce coup l’idée de gesticuler avec une fausse barbe rappelant celle de Karl Marx, le théoricien de la révolution, est un peu pathétique venant d’un groupe multi-millionnaire. Donc vouloir réveiller les masses et dénoncer un monde de plus en plus corrompu, c’est bien, mais appliquer ses idées à son quotidien, c’est mieux.

Galerie
Publié le 24/02/2017