Clip

CANDY KEN : Sans limites et sans tabous !

+1+2+3+4+5

Sous des airs de détournement moqueur, le rappeur hip-hop autrichien CANDY KEN est plus profond qu’il ne veut le laisser paraitre. Son dernier clip, complétement fou, a été enregistré dans un camp de réfugiés palestiniens et Shukri Lawrence a eu ensuite l’idée de tourner la vidéo en Israël pendant un voyage de CANDY KEN. Il fallait oser.
Et le résultat laisse sans voix.

Certain penseront que c’est le Sacha Baron Cohen du rap, d’autre que c’est un artiste performeur essentiel à la musique et à la mode.
Pour lui, c’est encore plus simple, il n’aime rien de plus que combiner ses muscles avec l’univers d’Hello Kitty, être blanc et porter des grillz, bref, faire des choses qui ne sont pas supposer aller ensemble, tel est son trip. Les curieux adorent le prendre en photos et les enfants sont fascinés par son look ultra-coloré. Il se permet tout et c’est bien à cela qu’on le reconnait. Rien est trop démesuré à ses yeux. Tout doit être tenté. Voilà la philosophie esthétique de CANDY KEN.
Et, entre nous, sa dernière vidéo [WELCOME TO CANDYLAND], est l’expérience la plus dingue qu’on est vu depuis la série Bikini Bandits

Follow Candy Ken

INSTAGRAM: instagram.com/candyken69

TWITTER: twitter.com/candyken69
SOUNDCLOUD: soundcloud.com/candyken69
Galerie
Publié le 29/08/2016