Cinéma

Taz Goldstein : Cinéaste transmédia et transesthétique

+1+2+3+4+5

Mis en ligne il y à 3 semaines, ce n’est pas uniquement un film que l’on découvre en entrant dans l’univers de 2084. (rien à voir avec le livre de Boualem Sensal)
Réalisé par Tad Goldstein , 2084, court-métrage entre science-fiction et comédie est un projet à part.

Le pitch est simple mais il a fallu au réalisateur 20 ans pour concrétiser son film, car à l’époque où l’idée lui est venue les outils actuels n’existaient pas. En l’an 2084, la société est lentement écrasée par un ordinateur tout-puissant. Mais un homme est étonnamment imperméable au bourrage de crâne  de la machine malveillante. Dans ce futur dystopique, l’ignorance est une force.

Le film a couté 40$ et un fond vert, un casting de trois personnages (ses potes cinéastes), le tout, tourné dans un salon.
Une façon de ne pas se conformer aux prédictions de Georges Orwell dans 1984. de l’omniscient et du pouvoir du tout puissant Big Brother.
Pas étonnant lorsque l’on connait le parcours du réalisateur de court-métrages qui s’est fait connaitre grâce à son blog Hand Held Hollywood.  Un blog dédié aux réalisateurs de films tournés avec des Iphone et Ipad qui a d’ailleurs été adapté en livre,  le guide le plus complet pour le « cinéma iOS »  jamais écrit. Un examen divertissant et informatif des dernières applications et accessoires de cinéma mobile. 

Il est rare de voir un réalisateur et auteur aussi primé et à la fois producteur d’une hallucinante société de production Chaos Theory Entertainment (nom génial) et qui en même temps a dirigé des films pour Universal Pictures, Fox Television, Walt Disney Pictures ou encore Sony Pictures.
Tout en étant réalisateur publicitaire pour des clients comme Adobe, Microsoft, Nissan, Fuji etc.
Son travail a été présenté à a fois sur le petit et grand écran, ainsi que sur le très petit écran comme le téléphone.
A nos yeux talent hors-norme, prédestiné à un univers cinématographique radieux, parce qu’il maitrise tous les formats avec son expertise transmédia et son eoil pluridisciplinaire. On peut attendre de Taz Goldstein, le meilleur dans le quinquennat à venir.
De notre côté, nous petits français, on fera tout pour essayer de travailler au plus vite avec lui.

 

 

 

 

Galerie
Publié le 21/03/2016