Art

Lumière sur les moins de 30 ans qui vont marquer 2015

+1+2+3+4+5

Ils sont l’avenir. Demain leur appartient mais pas grand monde n’est au courant. On a donc voulu apporter un coup de projecteur à celles et ceux qui vont faire l’année 2015. Que ce soit en créant, en chantant, en jouant ou en écrivant, leur talent va éclabousser vos écrans. Tour d’horizon.

30-001-1024x768

Madeon 

Madeon, de son vrai nom Hugo Leclercq est le DJ et producteur français de musique électronique qui va tout péter cette année. A seulement 20 ans l’électro kid compte déjà plus de 27 millions de vues sur son premier clip « Pop Culture ». Son premier album va sortir cette année avec un nom prémonitoire : « Adventure ». On ne manquera pas de vous en reparler.

Soko

Stéphanie Sokolinski, dite SoKo, est l’auteur-compositrice-interprète française (qui chante en anglais) qui a explosé grâce à la chanson I’ll Kill Her en 2007. Sept ans plus tard, sa chanson We Might Be Dead by Tomorrow atteint le top 10 du Billboard Hot 100. Et en Février va sortir son deuxième album beaucoup plus rock’n’roll. En même temps, entre temps, elle a rencontré Virginie Despentes pour jouer dans Bye Bye Blondie. Forcement ça change une vie. Ou tout du moins, ça la fait évoluer.

Ibeyi

Repérées par le producteur Richard Russell (Adele, The xx, Damon Albarn…), Ibeyi composé de Lisa-Kaïndé et Naomi qui ne sont pas passé inaperçues après leur premier single Oya, vont être la grande révélation soul de l’année avec la sortie du premier album. En février prochain sur le label anglais Beggar’s Banquet.

Benjamin Clementine

A 26 ans Benjamin Clementine n’a rien d’une poire. Ce Britannique d’origine ghanéenne qui a commencé face aux rames du métro parisien va connaître cette année la gloire grâce à la sortie de son extraordinaire premier album. Lui qui veut « raconter des histoires aux gens en utilisant mon imaginaire, un peu comme si je faisais de la littérature. Mon approche est de proposer quelque chose qui serait à la fois très simple et très fort, un peu comme le faisait William Blake ». Ce dernier aurait sans doute adoré sa musique.

Joey Bad$$

Quel est le comble pour un rappeur ? Porter un nom de fille. Et c’est le cas de Joey Badass, de son vrai nom Jo-Vaughn Virginie Scott. Il s’est fait remarqué en 2010 en postant une vidéo de freestyle sur youtube. Aujourd’hui c’est une superstar aux Etats-Unis .Ce jeune rappeur de Brooklyn a un sens aiguisé des mots qu’il balance comme des couperets et n’était pas loin d’inventer un nouveau modèle pour les artistes du monde entier. Il a décliné les propositions de Jay-Z, refusé la « récupération » et a balancé gratuitement pendant plus de deux ans sur le web des mixtapes ahurissantes. Il a cédé à l’appel du dollar visiblement car son premier « vrai » album sobrement intitulé B4.da.$$ sortira le 20 Janvier.

Lulu Gainsbourg

Fils de Serge Gainsbourg et de Bambou, Lucien dit Lulu s’apprête à sortir un second album très personnel qui risque de le révéler au grand public. Pour l’anecdote, après Scarlett Johansson, c’est avec Anne Hathaway, qu’il collabore sur son nouvel album « Lady Luck ». Ça va faire du bruit, beaucoup de bruit. Le nom de Gainsbourg est loin de s’éteindre.


Vincent Lacoste

Vincent Lacoste, 22 ans restera à jamais Jacky, ce jeune homme voilé qui rêve d’épouser la Colonelle alias Charlotte Gainsbourg dans le merveilleux film de Riad Sattouf, « Jacky au royaume des filles ». En 2014, le jeune et talentueux Vincent Lacoste aura incarné un panel de personnages aussi volatiles que sa coupe de cheveux. Jeune médecin dans Hippocrate, Star de la French Touch dans Eden, les réalisateurs se l’arrachent et on comprend pourquoi. La douce arrogance, la douceur enfantine et l’œil intelligent de Vincent Lacoste font de lui l’un des plus talentueux acteurs de sa génération. A venir, des rôles dans les prochains films de Julie Delpy, Pascal Bonitzer, Danielle Arbid ou encore Benoit Jacquot. Vincent Lacoste a vraiment la côte.

William Lebghil

On connait William Lebghil grâce à la série Soda. Il y incarne le meilleur pote de Kev Adams. Nous avons craqué littéralement après son interview chez Ardisson où il a fait preuve de traits d’esprits, d’un humour et d’une fraicheur régénérante. Connu aussi pour son rôle dans les Mythos de Denis Thybaud, et prochainement à l’écran dans le film de Jean-Paul Rouve, « Les souvenirs » qui s’annonce comme une chronique des rapports entre générations. Il y interprétera le rôle…d’un meilleur copain. Il serait temps de trouver un meilleur pote à William Lebghil pour que lui aussi puisse occuper le devant de l’écran, qu’il déchire, sans en avoir l’air.

Pio Marmai

On ne va pas vous détailler le parcours cinématographique de Pio Marmai. Il vient d’avoir trente ans et déjà huit années de carrière, 17 films à son actif, et des millions d’admiratrices. Pio Marmai, ne doit son mérite qu’à son travail et sa persévérance même s’il est issu d’une famille à forte fibre artistique (mère ancienne chef costumière à l’Opéra de Paris et papa scénographe). Cet acteur est aussi fabricant de choppers (motos) sur mesure, producteur de musique punk, et metteur en scène. Son rêve cinématographique ? Tourner avec Quentin Dupieux . En attendant, il a tourné dans « Nos futurs » de Remi Besançon (son 3ième film avec le réalisateur) qui sortira très prochainement.

Vimala Pons

Vimala Pons est avant tout une artiste de cirque mais c’est en tant qu’actrice qu’elle va crever l’écran cette année. Même si en huit ans, elle a déjà tourné dans plus de 12 longs métrages, son année fétiche sera sans aucun doute 2015. Pas moins de 4 films à l’affiche, de « Je suis à vous tout de suite » de Baya Kasmi à « La vie très privée de Monsieur Sim » de Michel Leclerc en passant par « Comme un avion » de Bruno Podalydès ou encore « L’Ombre des femmes » de Philippe Garrel. On ne verra plus qu’elle et elle s’offrira le luxe de refuser la couverture du magazine Lui. Parce qu’elle a déjà joué dans « J’aurais pu être une pute » de Baya Kasmi. L’avenir est donc à elle.

Edouard Louis

Il a seulement 22 ans et écrit déjà avec une maturité hallucinante. Édouard Louis, né Eddy Bellegueule, l’année dernier il a publié En finir avec Eddy Bellegueule, roman autobiographique, ultra-polémique, et fait prendre conscience de l’imprégnation de l’homophobie dans la société. Bref, Edouard Louis et à la littérature ce que Xavier Dolan est au cinéma. En 2015 si tout va bien sortira son deuxième roman. Acide à coup sur.

Josua Hoffalt

Josua Hoffalt est l’une des étoiles du Ballet de l’Opéra national de Paris. De par ses lignes et la fluidité de ses mouvements, Josua Hoffalt incarne l’élégance française de la danse classique. Et il compte bien le montrer au monde en Juin 2015 avec la création de son premier spectacle : Tchaikovski : Récits du Royaume des Songes, au théâtre André-Malraux de Rueil-Malmaison.

Laura Do & Bastien Laurent (AVOC)

AVOC est une marque de vêtement créé par le duo Laura Do et Bastien Laurent avec une idée simple, faire péter les frontières entre le design et la mode.
Leur première collection (Domestic Madness, « folie conjuguale ») rendait d’ailleurs hommage au travail du décorateur Jean-Michel Frank. En même temps AVOC est l’anagramme d’Architecture Vestimentaire et Ornement Corporel on pouvait difficilement s’attendre à autre chose. Et croyez nous cette année tout le monde va en parler.

Galerie
Publié le 12/01/2015