Cinéma

Focus sur « We Do it Together » : Société de production féministe

+1+2+3+4+5

Les machos de la production cinématographique et publicitaire n’ont qu’à bien se tenir. En plus du lancement imminent d’APAR WOMAN, Juliette Binoche, Jessica Chastain, Queen Latifah et Freida Pinto ainsi que la réalisatrice de Twilight, Catherine Hardwicke et l’actrice Zhang Ziyisont sont en train de prendre le taureau sexiste par les cornes pour contrer le machisme Hollywoodien.
Leur idée ? Créer une société de production à but non lucratif (sous le nom de « We Do it Together ») pour promouvoir des productions cinématographiques et télévisuelles qui favorisent une autre vision de la femme. Autrement dit, elles ont comme mission de créer du contenu qui va changer la perception des stéréotypes féminins.

Il était temps que les femmes interviennent ! Parce qu’il faut savoir que les femmes sont sous-représentées dans le cinéma. Par exemple, sur les 250 films au top du box-office l’année dernière, seul 9% ont été réalisés par des femmes. En d’autres termes, 91% des films que nous regardons ont été créés à partir d’un point de vue masculin.
Pire encore, sur les 11.300 rôles étudiés dans 414 films et séries américaines, seul un tiers des personnages sont des femmes, qui sont six fois plus dénudées à l’écran que leurs collègues masculins.

En France et en Europe, ce n’est pas vraiment mieux, les producteurs de cinéma restent masculins, blancs et bourgeois. Combien de femmes dans les commissions de financement du cinéma ? Une minuscule minorité. Combien de femmes dans les comités de sélection de films des grands festivals ? Une minuscule minorité. Alors même que les femmes sont les plus prescriptrices du succès d’un film. Absurde n’est-ce pas ?

Aujourd’hui, quoi qu’en pensent les producteurs, les femmes ne sont plus là pour servir de potiches entre deux castings servant la soupe à des décisionnaires regardant bien plus souvent la taille de leurs mensurations plutôt que leurs tests de QI. Ont-ils oubliés qu’on doit pourtant la naissance du cinéma à une femme ? Oui à une femme, sous le nom d’Alice Guy qui a été la première réalisatrice de l’histoire du cinéma. Elle fut aussi la première femme productrice au monde. Il y a 106 ans, elle était aussi la première femme créatrice d’une société de production de films, la Solax Film Co. Nous avons d’ailleurs écrit (et déposé, donc nul besoin de nous taper l’idée) l’adaptation de sa vie cinématographique que nous sommes en train d’adapter en Série TV. On vous laisse deviner qui sera au casting pour jouer le rôle de celle qui a été oubliée par l’industrie qu’elle a contribué à créer…

 

Galerie
Publié le 29/02/2016