Cinéma

Comment produire un film (remarquable) avec son iPhone ?

+1+2+3+4+5

Une nouvelle vague va bientôt nous submerger. Depuis que le réalisateur Sean Baker a remporté une foule de prix avec son film Tangerine (filmé et édité entièrement sur un iPhone 5S) qui racontait une histoire drôle autour d’une travailleuse sexuelle transgenre vivant dans la partie non-glamour d’Hollywood, un nouveau monde cinématographique est né.
C’était il y a déjà deux ans, autant dire une éternité vue la progression ultra-rapide des iPhones et des fonctionnalités qui peuvent l’accompagner aujourd’hui.

Les équipements sont désormais à couper le souffle. Des stabilisateurs aux trépieds en passant par l’éclairage tout existe pour fabriquer une image professionnelle à moindre frais.
Et pour améliorer le processus de création de votre film sur un iPhone, il existe 7 catégories de produits pour améliorer votre équipement:

1. Stabilisers and tripods/Stabilisateurs et trépieds [$32.90]
2. Lighting/Éclairage [$17.49]
3. Lenses/Optiques [$99.99]
4. Audio equipment/Équipement audio [$79.95]
5. Software/Application [£19.99]
6. Portable Chargers/Chargeurs portables [$21.97]
7. Cases/Protections [$59.99]

Note: Cela peut sembler coûteux en théorie cependant, les produits conçus pour être utilisés avec des appareils aussi petits que l’iPhone sont réellement moins chers que les équipements professionnels. Il est intéressant de noter que l’investissement moyen dans l’équipement pour une caméra pro vous coutera une moyenne de 6.000€.

Pour débuter, le site Olloclips offre selon nous ce qu’il y a de mieux. Sinon, voici dans le détail ce que l’on peut vous conseiller pour vous donner un coup de main c’est l’application « LumaFusion Pro » ou « FiLMiC Pro » pour l’editing et les effets. Pour le son, le microphone  « Zoom iQ6 iOS Lightning« . Et pour les optiques, c’est sans nul doute MOMENT qui vous offre ce qu’il a de plus performant sans vendre le rein de l’un de ses proches.

Avec un peu d’entrainement (et de talent), voici la qualité d’images que vous serez capable de produire. Seul. Sans société de production derrière vous. C’est une petite révolution qui va nous permettre de créer un nouveau chemin de pensée. Une nouvelle forme de critique. Un nouveau type de journalisme. Et surtout un nouveau cinéma.

Galerie
Publié le 21/08/2017